Ma voisine est Indonésienne

Emmanuel Lemaire, l’auteur de Rotterdam un séjour au fil de l’eau, a une étonnante voisine. Traductrice, cette Indonésienne visite la France en train tous les week-ends. Il raconte leurs échanges dans Ma voisine est Indonésienne, un album lumineux et drôle. Dépaysant !

Madame Hibou aime la France

Rouen. Depuis quelques années, Madame Hirany habite en France. Traductrice free-lance, elle arrive de Makassar en Papouasie, région de l’Indonésie.

Enthousiaste, elle aime parcourir en train le pays qui l’accueille. Tous les week-ends, elle visite des villes aussi étonnantes qu’insolites. Dijon, Niort, Charleville-Mézières ou Dieppe n’ont plus de secrets pour elle.

La semaine, elle aime partager ses voyages avec Emmanuel Lemaire, l’auteur de bande dessinée, son voisin. Il la surnomme d’ailleurs Madame Hibou, parce que Ibu en indonésien cela signifie Madame, soit Madame Madame.

En un claquement de doigt, elle se volatilise

Surprenante femme, Mme Hibou laisse souvent Emmanuel, pantois. Elle se volatilise aussi vite qu’elle est arrivée, parfois même au milieu d’une phrase. A peine la tête tournée, elle a disparu.

S’il prend du plaisir à discuter avec elle de ses voyages en France, le bédéaste commence à avoir des soupçons. En surfant sur le net, il découvre de drôles de coutumes à Makassar, la ville dont elle est originaire. Dans cette partie de l’Indonésie, tue pour se défendre est honorable. En plus, Mme Hibou possède un « badik », un couteau qui « est conçu pour faire mal »…

De l’humour de Ma voisine est Indonésienne

Pays méconnu des Français.es, l’Indonésie fait surgir de drôles de fantasmes chez Emmanuel Lemaire. Si sa voisine est dynamique et avenante, raconte des histoires comme personne, il se méfie de ce calme apparent. Il fabule.

Oui, Ma voisine est Indonésienne, c’est le choc de cultures, la vision de monde selon deux personnages. L’un sur le pays de l’autre et vis-versa.

Portrait sensible, touchant et plein d’humour de Mme Hibou, cet album est avant tout un récit de partages et d’échanges.

A travers la traductrice, Emmanuel Lemaire voyage et se dépayse; lui qui n’a pas le temps de bouger loin de sa ville de Rouen. Entre son travail de bibliothécaire et les bandes dessinées qu’il crée le soir, il tient un cadence élevée, ne lui autorisant que peu de temps libre.

Se raconter, se rencontrer

Mme Hibou bouge, ne tient pas en place. Les week-ends sont pour elle, des moments où elle peut découvrir la France.

Alors que l’on pourrait croire qu’elle va jouer « les bonnes touristes » et visiter des lieux connus, on la retrouve dans des petites villes sans charme apparent, mais qui lui procurent de la joie.

Tel un oiseau – comme le veut son surnom – elle se pose, puis s’envole d’un seul coup, sans crier gare, laissant le pauvre Emmanuel, bouche-bée. Elle virevolte, elle papillonne Mme Hibou.

En plus des villes visitées, la jeune femme s’épanche sur sa vie, se raconte, raconte son pays. C’est aussi cela qui plait à l’auteur de bande dessinée et par ricochets, aux lecteurs.

Les situations, le répartie de Mme Hibou et l’auto-dérision d’Emmanuel Lemaire apportent énormément d’humour et de charme à l’album.

Architecture et lignes droites

Comme pour Rotterdam un séjour au fil de l’eau, Emmanuel Lemaire met en lumière l’architecture des villes dans Ma voisine est Indonésienne. Son trait en noir et blanc magnifie les lignes droites, les traverses, les toits et autres fils électriques.

Dans Ma voisine est Indonésienne comme dans Rouen par cent chemins différents, il aime dessiner les maisons et les bâtiments.

Sous ses crayons, Mme Hibou est belle et son auto-portrait plaisant.

Les étrangers connaissent mieux le pays, que ceux qui y habitent »

Jakarta, Makassar, Rouen, Niort, Charleville-Mézières, tous ces lieux invitent au voyage et aux confidences comme le suggère Mme Hibou et Emmanuel dans cette rencontre enchanteresse; un bel album intimiste et humaniste, un beau voyage de son canapé ! Une jolie parenthèse en bande dessinée !

Article posté le mardi 09 mars 2021 par Damien Canteau

Ma voisine est Indonésienne d'Emmanuel Lemaire (Delcourt)
  • Ma voisine est Indonésienne
  • Auteur : Emmanuel Lemaire
  • Editeur : Delcourt, collection Shampooing
  • Prix : 14,95 €
  • Parution : 20 janvier 2021
  • ISBN : 9782413024088

Résumé de l’éditeur : La semaine, madame Hibou est traductrice freelance. Mais le week-end, c’est une aventurière. Venue de sa Papouasie natale, elle prend le train chaque samedi pour visiter l’Hexagone. Charleville-Mézières, Dijon, Niort… Qu’est-ce qui motive cette drôle de voisine et quelle est son histoire ? Emmanuel Lemaire mène l’enquête pour nous livrer un portrait touchant et sensible.

 

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée). Il est le rédacteur en chef du site Comixtrip.

En savoir