Marathon

Nous sommes à Amsterdam, le 5 août 1928, jour du marathon de la IXe Olympiade de l’ère moderne.

Au départ, il y a les Américains, « les mieux soignés, les mieux chaussés, les mieux nourris »; les Mexicains, qui pourraient « courir des jours entiers sans boire ni dormir » ; la solide équipe anglaise ; les « Finlandais volants » et plusieurs autres nations. Les Français ? Trois garçons à la belle allure… et « un petit Arabe ».

Une course vue de l’intérieur

Auteur remarqué de plusieurs albums comme L’Invention du vide en 2012 ou L’Essai en 2015, dont l’un avait déjà une thématique sportive (Le Tour des Géants en 2009), Nicolas Debon nous convie à suivre ces athlètes tout au long des 42,195 kilomètres.

Sa bande dessinée Marathon publiée chez Dargaud se suit avec plaisir, on se laisse porter par cette narration qui nous fait vivre la course de l’intérieur. Les paroles sont rares. On court, souffle et souffre avec eux.

Au fil du parcours, la course se durcit et la sélection s’opère. Un homme déjoue tous les pronostics.

Marathon ou L’histoire d’un héros oublié

Avec cet album, on découvre l’histoire d’El Ouafi Boughéra, cet ouvrier de Renault qui remporta l’épreuve reine des Jeux olympiques de 1928, avant de terminer sa vie dans la misère et dans des circonstances troubles, tué par balles en 1959.

Totalement oublié, El Ouafi fut rappelé en 1956 au souvenir des Français par Alain Mimoun, alors au sommet de sa gloire, puisqu’il venait lui-même de remporter à nouveau, vingt-huit ans après, le marathon aux Jeux olympiques de Melbourne.

Un traitement magnifique

Un mot enfin sur le dessin de Nicolas Debon. Minimaliste, il est tout simplement superbe, magnifié par des tons sépias et une bichromie bleu/rouge qui renforce le côté éthéré et nostalgique de ce glorieux épisode.

Article posté le jeudi 01 juillet 2021 par Medionok

Marathon de Nicolas Debon (Dargaud)
  • Marathon
  • Auteur : Nicolas Debon
  • Editeur : Dargaud
  • Prix : 19,99 €
  • Parution : 25 juin 2021
  • ISBN : 9782205078213

Résumé de l’éditeur : Cette année-là le Français d’origine algérienne Boughéra El Ouafi, simple ouvrier, remporta l’ épreuve du marathon et devint champion olympique, affolant tous les pronostics. Retombé dans l’oubli après cet exploit, il finit pourtant tragiquement sa vie dans la misère, tué par balles dans des circonstances troubles, oublié de l’Histoire… Nicolas Debon s’attarde sur cette course en nous plongeant au coeur de cette course, décrivant les émotions vécues par ce jeune athlète, le temps d’une course mythique. Magistral.

À propos de l'auteur de cet article

Medionok

Medionok

Né la même année que le festival d'Angoulême, Medionok a toujours aimé la BD et comme il adore écrire, c'est tout naturellement qu'il rédige des chroniques.

En savoir