Moi Aussi

Dans Moi aussi, Reiko Momochi relate la véritable histoire du combat mené par une femme victime de harcèlement sexuel au travail. En deux volumes, elle raconte le traumatisme de Satsuki, sa lutte pour faire reconnaître ses droits et sa rencontre avec les femmes qui mènent, comme elle, cette bataille quotidienne.

Entre deux étaux

Satsuki Yamaguchi travaille en intérim comme opératrice dans un centre d’appel pour une marque de produit électronique de bureau. Depuis 6 mois, elle est aussi formatrice pour les petits nouveaux. Elle est d’un naturel énergique et adore cuisiner sur ses jours de congé. Son amie Miho Kakita envie souvent ses bentos pendant leur pose repas. Comme toutes les femmes de l’entreprise, Satsuki se méfie un peu du directeur du service client, un bonhomme bruyant qui aime inviter ses collègues féminins en tête-à-tête. Mais elle n’aurait pas imaginé que le harcèlement qu’elle allait subir viendrait d’un homme en qui elle avait totalement confiance. Haruhiko Dôbayashi, le responsable de formation des opérateurs, son supérieur direct.

Au début ce n’était qu’une attention particulière, presque bienveillante qu’il lui prêtait. Puis sont venus les gestes familiers, les invitations en bar déguisé, les cadeaux forcés, le Mary Kill, un cocktail qui fait office d’embuscade pour celle qui ne souhaitait pas être saoul. Mais comment Satsuki peut-elle repousser les avances de plus en plus insistantes de son supérieur sans le froisser ? Car un mot de sa part peut détruire sa carrière, sa vie sociale et son travail. Comment peut-elle se défendre quand le  harcèlement moral s’ajoute au harcèlement sexuel ?

Témoignage de combat

Moi aussi rappelle que le harcèlement sexuel provoque de profondes blessures et que pour des raisons à la fois émotionnelles et logiques, il est difficile d’en parler et de se défendre. Reiko Momochi dévoile des actes gardés sous silence par peur des représailles physiques, professionnelles et morales. Par le dessin, elle met en lumière des événements bien concrets qui ont eu lieu dans les années 2000, mais aussi avant et encore après.

Ce manga est pré-publié au Japon dans le magazine Kiss de Kôdansha entre 2018 et 2019. C’est l’histoire vraie d’une jeune femme victime de harcèlement sexuel sur son lieu de travail. Il s’agit de son combat pour que ces événements soient reconnus et condamnés. L’écriture de Moi aussi est supervisée par une des premières femmes à avoir dénoncé publiquement les traumatismes que pouvait créer le harcèlement des femmes au travail.

« # » d’actualité

Reiko Momochi décrit un l’an 2000 où le harcèlement sexuel au travail est une chose banalisée. Il est difficile de se faire entendre et comprendre. Les femmes sont prises entre deux étaux : leur obligation salariale et la difficulté de retrouver un travail après une démission ou un renvoi. Elles ont rarement d’autres choix que de se taire et de supporter. Parfois jusqu’à céder ou craquer émotionnellement.

Moi aussi, publié le 27 août en France par Akata, fait écho au terrible hashtag #Metoo qui traverse les réseaux sociaux depuis 2017. Né en 2007 sous l’impulsion de la militante américaine Tarana Burke, le Mouvement #Metoo resurgit suite à la révélation publique en 2017 de harcèlements et d’agressions sexuelles commises par Harvey Weinstein.

Moi aussi surgit dans un contexte de fièvre généralisée sur la « question » des Femmes et met les points sur les i. Il rappelle que le harcèlement se déroule parfois dans notre environnement proche, qu’il y a des signes chez le harceleur comme chez la victime. Et pourtant il existe un mur d’incompréhension et parfois un refus de compréhension. C’est ce que dessine Reiko Momochi, ce que vit son personnage et la personne derrière. Mais Satsuki se rend compte aussi qu’elle est entourée de femmes comme elle et que se battre juridiquement est possible.

A lire absolument

Le style graphique de Moi aussi est accessible à tout venant. Perdu dans la masse des mangas populaires, il est justement là où n’importe qui peut s’en emparer, ouvrir ses pages et se laisser surprendre par son contenu. Comme En proie au silence, également chez Akata, c’est un manga important. Il brise des tabous, donne des outils. Énerve. Beaucoup. Mais rassure aussi, car il montre la violence derrière les mots – pourtant lourds de sens – « harcèlement sexuel« . Il montre surtout qu’il existe des solutions humaines, citoyennes, féminines et juridiques.

  • Si vous aussi vous avez besoin d’aide, il existe des plateformes d’écoute et d’accueil. Notamment à ce numéro de téléphone : 3919. Il s’agit du numéro de Violences Femmes Info. Une plateforme d’écoute, d’information et d’orientation des femmes victimes de violences sexistes et sexuelles, de leur entourage ou des professionnels. Depuis sa création il est géré par la Fédération nationale solidarité femmes, le FNSF.
Article posté le mardi 13 octobre 2020 par Marie Lonni

  • Moi aussi
  • Autrice : Reiko Momochi
  • Éditeur : Akata
  • Prix : 6,99 €
  • Parution : 27 août 2020
  • ISBN : 9782369748540

Résumé de l’éditeur : C’est mon supérieur hiérarchique… Comment refuser sa proposition sans l’offenser ?

Satsuki Yamaguchi travaille en intérim en tant qu’opératrice dans un service client téléphonique. Elle est aussi formatrice pour les nouveaux employés. Très investie dans son travail, elle devient malheureusement la cible du harcèlement sexuel d’un de ses supérieurs. Ce récidiviste notoire a jeté son dévolu sur Satsuki… Sombrant peu à peu dans la solitude et l’isolement, la jeune femme réussira-t-elle à briser la loi du silence ?

Basé sur une histoire vraie, Moi aussi raconte le combat d’une jeune femme, victime de harcèlement sexuel, pour se faire entendre dans une société patriarcale.

À propos de l'auteur de cet article

Marie Lonni

Marie Lonni

"C'est fou ce qu'on peut raconter avec un dessin". Voilà comment les arts graphiques ont engloutie Marie. Depuis, elle revient de temps en temps nous parler de ses lectures, surtout quand ils viennent du pays du soleil levant. En espérant vous faire découvrir des petites pépites à savourer ou à dévorer tout cru !

En savoir