Nous vivons chez nos chats

Dans cette maison de campagne italienne, il y a Verdicchio, Pussié, Mayo, Zoé et là-bas dans son panier, il y a Jar. Ce sont les 5 chats d’Elo et Mao. « Nous vivons chez nos chats » nous plonge dans leur foyer, dans leur vie intime où les chats sont rois. C’est un récit chargé d’amour qui nous réconcilie avec nos boules de poils un peu trop matinales. 

Horloge à ronron

C’est l’hiver, il fait fait froid. Le jour n’est pas encore là. Mais Verdicchio, lui, il sait quand il est l’heure de se lever. C’est la tradition, d’abord Verdicchio, l’énergique. Puis Pussié, celle qui fait “patoune” sur la tête d’Elo. Puis Zoé, la grand-mère de la maison et enfin Mayo, le ronchon. Dans cet ordre, tous les matins, qu’on soit lundi ou dimanche, ils viennent réveiller Elo. La tirer de sous la couette à 5h du matin. Avec toute son affection elle finit par se lever, entre câlins et miaulements affamés. 

Mais dans cette maison, il y a aussi Jar. Le chat en smoking, dos noir et ventre blanc. Roulé en boule dans son panier, Jar attend. Sans manger, presque sans boire. Le médecin dit que Jar se laisse partir. Alors Elo et Mao attendent aussi. Avec cette incroyable tendresse, mélancolique, de ceux qui ne peuvent rien faire d’autre. Sinon montrer leur amour jusqu’au bout. 

Pris entre départ et arrivée

Nous vivons chez nos chats nous suspend, le temps d’une lecture, entre l’attente de la vie et la mort qui vient. Car Elo et Mao désirent avoir un enfant et regardent Jar partir doucement.

Loin d’être un nid à douleur, Nous vivons chez nos chats est un livre de tendresse et de mélancolie. Car le départ d’un ami n’est pas tabou ici. Il s’agit plutôt d’un hommage, poussé en avant par l’affection entre humain et humain, humain et chat, chat et chat. C’est le récit d’une famille avec plus de félin que d’humain. 

Nous vivons chez nos chats, pastel et aquarelle

Un jour de neige, le soleil qui se glisse par la fenêtre, les minutes de l’heure bleu, cet instant où la nuit s’éclaircit mais où le soleil n’est pas encore là. Eloisa Scichilone et Mauro Gandini, scénariste et co-scénariste, dessinatrice et coloriste, rendent ces images vivantes. Les planches sont sans contours de cases. Le dessin est libre sur la page. Et l’aspect pastel des couleurs affirme la mélancolie du récit, ponctué de jolie dégradé aquarelle. Les émotions prennent forme en couleurs sous la main d’Eloisa et Mauro. Si bien qu’il est difficile de douter qu’en réalité c’est leur propre histoire qu’ils racontent : Elo et Mao, Eloisa et Mauro, et leurs 5 chats. 

A relire, avec une chat sur soi

Nous vivons chez nos chats, édité chez Marabulles, est une très belle BD. Je l’ai ressenti comme un hommage aux chats qui font leur vie, à Eloisa et Mauro. Elle est semblable à une petite ode familiale où l’amour est partout. C’est une bande dessinée apaisante, autant par le graphisme que par le récit. Il faut bien l’admettre : Depuis que j’ai lu Nous vivons chez nos chats, je suis un peu moins fâchée contre le chat, Pito, qui vient me réveiller, à 5h, tous les matins, en me ronronnant sur la tête. 

Article posté le lundi 23 mars 2020 par Marie Lonni

Nous vivons chez nos chats, Eloisa Scichilone, Marabulles
  • Nous vivons chez nos chats
  • Auteurs : Eloisa Scichilone et Mauro Gandini
  • Éditeur : Marabulles
  • Prix : 17.95€
  • Parution : 13 novembre 2019
  • ISBN : 9782501146555

Résumé de l’éditeur : En pleine campagne italienne, Le quotidien d’un couple, entouré de ses cinq chats révèlera les joies et les douleurs de la vie de chacun. Dans une maison bien chauffée au coeur de l’hiver en Italie, Elo et son compagnon essaient tant bien que mal d’avoir un enfant. Il est difficile pour eux d’avoir des moments d’intimité avec leurs cinq chats qui se baladent partout et tout le temps. Ils réclament à manger ou cherchent à obtenir toute l’attention possible. Ils sont pires que des enfants mais ils sont tellement attachants aussi. Cette journée égrènera les attentes, les espoirs et confrontera le couple à la perte d’un être cher et d’un des chats. Les facéties des chats redonnent le sourire au couple, les chats vont animer et articuler toute cette journée faite de drames et de sourires… Récit intimiste.

À propos de l'auteur de cet article

Marie Lonni

Marie Lonni

Jeune étudiante, Ma-Lo est une passionnée de bandes dessinées et de mangas. Elle participe régulièrement à X-Bulles sur Pulsar, une émission dédiée au 9e art. Pour Comixtrip, elle déniche de petites raretés qu'elle vous fait partager.

En savoir