Orwell

Auteur de 1984 et La ferme de animaux, George Orwell a marqué l’Histoire de la littérature. Mais qui se cache sous ce pseudonyme ? Qui était-il vraiment ? Pierre Christin et Sébastien Verdier dévoilent sa vie dans Orwell, une très belle biographie. Passionnant !

Avant Orwell

Bengale 1903. Eric Blair, futur George Orwell, nait dans une famille de colons. Son père travaillait dans le département Opium du gouvernement colonial britannique.

« Très tôt, j’ai su que je serais un jour écrivain… J’ai écrit mon premier poème à l’âge de cinq ans, ma mère le prenant sous ma dictée. »

Garçon solitaire, intelligent et bien éduqué, Eric aime lire des ouvrages de science-fiction comme The Time Machine de H.G. Wells. Il se prend de passion pour ce genre littéraire.

La famille Blair déménage ensuite dans l’Oxfordshire au Royaume-Uni. Eric y fait la rencontre de Jacintha, sa voisine. Ils n’ont pas le temps de vraiment faire connaissance que le jeune garçon est envoyé à l’école Saint Cyprian, en internat. Là-bas, la vie est dure. Les surveillants comme les professeurs n’hésitent pas à user de leur autorité et de violence.

Police birmane et écriture

Eric poursuit ses études au lycée d’Eton. Il peut enfin retrouver Jacintha et passer de longues heures avec elle. En 1922, il entre dans la police birmane. Il passe quelques années dans ce pays sous contrôle britannique. Son aimée s’éloigne de lui et lui embrasse les thèses socialistes du grand soir.

En 1929, il devient plongeur dans un grand hôtel parisien. Puis rentre de nouveau en Angleterre, dort dans un asile pour démunis. Sa chance arrive avec son emploi de journaliste; le début de l’écriture. Il faudra attendre 1933 et la publication de Dans la dèche à Londres et à Paris pour que sa carrière d’écrivain s’ouvre à lui…

Orwell, grand écrivain

Nous connaissions la très grande qualité d’écriture de Pierre Christin avec ses séries Valérian (avec Mézières) ou encore avec Les phalanges de l’ordre noir ou Le vaisseau de pierre (avec Bilal). Il le prouve encore une fois avec ce magistral Orwell ! Avec cet album, il réalise son rêve, lui l’amateur éclairé du romancier.

Le scénariste en fait plus qu’une simple biographie. Il fait tournoyer sa vie, son œuvre et ses citations avec talent. Ses mots se mêlent à ceux du grand écrivain. Cela donne encore plus de force à son récit.C’est d’une fluidité épatante ! En seulement 160 pages, Christin n’oublie rien de cette existence si riche en émotion, entre divers petits boulots qui forgèrent le caractère d’Orwell.

Les lecteurs découvrent un Orwell baroudeur, fier de ses convictions anti-franquistes – il rejoint les Brigades rouges en 1936 – celles socialistes – malgré un environnement familial aisé – un vrai révolté ! Il y a son aussi son côté voyageur et ses rencontres avec les petites gens à l’hôtel ou à l’asile qui le rapprochent du peuple. Il n’est pas communiste, est anti-bourgeois et même anti-stalinien. Il tente aussi d’alerter sur la montée des nationalismes hitlériens, franquistes et mussoliniens.

Amoureux exalté des femmes et des animaux, sa plume sera aussi au service des plus démunis et du prolétariat. Ses écrits sont nombreux : Une histoire birmane, Une fille de pasteur, Et vive l’Aspidistra !, Le quai de Wigan ou Un peu d’air frais. Ses succès, Orwell les doit à La ferme des animaux en 1945 dans lequel les animaux se révoltent, chassent les hommes et prennent le pouvoir; mais surtout 1984 édité en 1948, une merveilleuse dystopie d’anticipation. « Big Brother is watching you » fait encore école aujourd’hui tant les thématiques sont modernes !

Orwell sous les pinceaux de Verdier, Juillard, Balez, Larcenet, Blutch, Guarnido et Bilal

Sa vie passionnante et humaniste bénéficie d’une partie graphique à plusieurs mains. Si la majeure partie de l’album est mis en image par Sébastien Verdier, d’autres dessinateurs viennent l’enrichir par petites doses.

Né en 1972, Verdier nous régale par un trait réaliste en noir et blanc, bien senti et idéal pour raconter la vie d’Orwell. Après Rencontres sur la Transsaharienne, il retrouve Pierre Christin pour un nouvel album historique. Cette sobriété apporte de la clarté et de la lisibilité au récit. Il y ajoute parfois des touches de couleurs pour renforcer son propos.

Le temps de quelques planches, Orwell est dessiné par André Juillard, Olivier Balez, Manu Larcenet, Blutch, Juanjo Guarnido et Enki Bilal. Ces espaces de respiration en couleurs étayent les moments plus forts de l’existence d’Orwell.

Orwell : homme multiple, homme révolté, brillant écrivain ! A découvrir vite !

Article posté le mercredi 14 août 2019 par Damien Canteau

Orwell de Pierre Christin et Sébastien Verdier (Dargaud)
  • Orwell
  • Scénariste : Pierre Christin
  • Dessinateur : Sébastien Verdier
  • Éditeur : Dargaud
  • Prix : 19.99€
  • Parution : 14 juin 2019
  • ISBN : 9782205072525

Résumé de l’éditeur : Orwell est passé à la postérité grâce à 1984, qu’il a écrit en 1948, et à son invention prophétique de Big Brother, préfigurant, il y a soixante-dix ans, le contrôle des médias, Internet et la manipulation des données personnelles. Mais sa vie fut tout aussi passionnante que ses livres : elle montre un homme toujours en avance sur son temps, étudiant à Eton et flic en Birmanie, combattant de la guerre d’Espagne, antistalinien et journaliste – ses enquêtes firent d’ailleurs grand bruit. Pierre Christin se plonge avec délectation dans cette vie hors norme.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir