Pilules bleues

Il est des livres qui passent dans votre vie, comme des OVNI… Et Pilules bleues est de ceux-là. Les éditions Atrabile publient une nouvelle édition augmentée de ce magnifique roman graphique, signé de Frederik Peeters. En novembre 2001, paraissait pour la première fois cette autobiographie d’une force émotionnelle incroyable. Vendu à près de 40 000 exemplaires, douze années plus tard, il a été traduit dans une douzaine de langues (anglais, espagnol, allemand, italien … et bientôt en russe, en chinois et en japonais). De plus, une version cinéma est en cours de production.

« Parce que la perception de la maladie mais aussi son traitement ont évolué, parce que les “personnages” du livre sont toujours là, mais ont eux aussi changé, il nous a semblé intéressant douze ans plus tard de faire le point… », voici comment Atrabile justifie cette nouvelle mouture, enrichie de dix nouvelles pages, toujours dessinées par Peeters. Elles permettent de conclure, sous forme d’épilogue, cette bande dessinée, succès dans le monde du 9e art mais aussi au-delà, ce qui est très rare. Il est salué unanimement par les lecteurs mais aussi par les professionnels.

L’amour avec le HIV

Frederik Peeters, trentenaire, auteur de bande dessinée, rencontre Cati, une mère célibataire. De cette jolie rencontre, va naître une belle histoire d’amour, comme il en existe de nombreuses sur Terre. Frederik ne croise pas seulement un amour, il croise aussi une maladie. La jeune femme et son fils sont atteints du HIV. L’auteur nous parle donc de sa vie quotidienne, finalement aussi banale qu’une autre mais avec comme point centrale de sa vie de couple : le virus du sida. En ce questionnant lui-même sur des thèmes universels que sont la mort ou l’amour, il nous interroge nous aussi. Il nous livre, sans pathos et avec pudeur, ses émotions parfois contradictoires, comme la compassion, la pitié, le rire, les larmes mais aussi l’Amour avec un grand A. Pilules bleues, nous propose de regarder sous un jour nouveau, le quotidien de la maladie, sans sensationnalisme, tout en douceur, par petites touches.

Au-delà de la simple histoire avec la maladie, Peeters, raconte son cheminement intellectuel, sa découverte du virus, les questions liées à sa sexualité (le préservatif, un médecin spécialiste non-conventionnel), son rythme de vie qui change, ce lieu quasi inconnu qu’est l’hôpital… Cet homme se pose les bonnes questions mais réagit en homme avec ses certitudes mais surtout ses doutes. Il met en lumière les relations homme-femme, mais aussi homme-enfant, ce petit être séropositif qu’il doit apprivoiser car il n’est pas son père, et aussi les rapports mère-fils, parfois tendres, parfois douloureux. Une mère qui culpabilise d’avoir infecté sa propre progéniture. Il ne sombre pas dans l’exhibitionnisme, ne montre pas tout, quelques scènes sont sous-entendues, juste allusives. Les dialogues sont extrêmement bien maîtrisés et son trait sensible en noir et blanc (dans la filiation de Dupuy & Berbérian) apporte de la chaleur au récit.

Un récit qui bouleverse et bouscule

Rarement un album ne m’aura fait un tel effet. Une de mes plus belles lectures parmi le tome 3 de Le combat ordinaire de Larcenet ou encore Le fils, roman de Michel Rostain. Ces récits qui vous touchent, vous bouleversent, vous bousculent, vous questionnent sur votre propre vie. Je l’avais lu lors de sa sortie et force est de constater que j’y ai pris encore autant de plaisir la deuxième fois. Comment passer du rire aux larmes, à une extrême émotion, en quelques pages, voilà la force de ce récit. Pilules bleues : un hymne à l’amour et l’espoir. Je vous recommande de lire ou relire ce beau roman graphique et de lui trouver une place de choix dans votre bibliothèque. Il est des livres qui passent dans votre vie, comme des OVNI…

Article posté le dimanche 20 octobre 2013 par Damien Canteau

  • Pilules bleues (nouvelle édition augmentée)
  • Auteur : Frederick Peeters
  • Editeur: Atrabile
  • Prix: 22 €
  • Sortie: 22 octobre 2013

Résumé de l’éditeur : A travers une histoire simple et des thèmes universels (l’amour, la mort), Frederik Peeters nous parle de sa rencontre et de son histoire avec Cati, de ce maudit virus qui va bouleverser la donne, et de toutes les émotions les plus contradictoires qu’il va devoir apprendre à gérer : compassion, pitié, ou amour pur et inaltérable ? Pilules bleues nous propose, sans pathos ni sensationnalisme, de regarder sous un jour rarement (jamais ?) abordé le quotidien de la maladie, tout en nous balançant quelques vérités surprenantes et bien senties sur le sujet. Malgré la gravité du thème, Pilules bleues se présente comme une œuvre remplie de fraîcheur et d’humour.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir