Prince of Cats

Dargaud nous permet de découvrir Prince of Cats initialement sorti aux Etats-Unis en 2012. Ronald Wimberly transpose la tragédie de Shakespeare à New-York dans les années 1980. Tybalt est le personnage principal de cette Face B de Roméo et Juliette. Une tragédie anglaise mêlant le Hip-Hop, les katanas et les punchlines affûtées.  

New-York le terrain des affrontements entre Capulet et Montague

Dans cette Face B de Roméo et Juliette, Tybalt (Capulet) « Prince of Cats » est au centre de l’histoire qui commence dans les années 1980 à la mort de Petruchio tué par Roméo (Montague). New-York (ses immeubles, son métro et ses murs tagués) est le théâtre de la guerre de territoire entre le clan des Capulet et celui des Montague.

Tybalt le « Prince of Cats » grimpe dans le classement

De duel en duel Roméo, qui n’a pas vraiment la place qu’il devrait avoir, et Tybalt se livrent une bataille acharnée pour être à la tête du classement du magazine « Duel-list » comme dans un jeu d’arcade. Ils se disputent également, sans le savoir, les faveurs de Rosalyn la belle photographe du magazine qui refuse les avances de Roméo et tombe amoureuse de Tybalt. Mais comment ces duels d’armes et de cœur vont se terminer ?

L’amour, les duels et une fin inattendue

Après la mort de Mercutio, protecteur de Roméo, vient l’heure de l’affrontement final. Puisqu’il ne doit en rester qu’un, le dernier acte se jouera dans les rues désertiques de New-York (comme dans un western) à la sortie de l’église. Roméo et Tybalt se retrouvent face à face. Mais qui va gagner ? Comment cette histoire va-t-elle se terminer ? A vous de le découvrir.

Des dessins hauts en couleurs et une histoire astucieusement revisitée

Le moins que l’on puisse dire c’est que cette adaptation est audacieuse tant au niveau des couleurs qui sont ancrées dans les années 1980 que dans l’histoire. Ronal Wimberly puise dans ses influences cinématographiques qui m’ont données l’impression de naviguer quelque part entre Romeo + Juliette le film de Baz Luhrmann (1996) et Kill-Bill de Quentin Tarantino (2003-2004). Un savant mélange jubilatoire.

Article posté le lundi 26 août 2019 par Yoann

Prince of Cats de Ronald Wimberly (Dargaud)
  • Prince of Cats
  • Autreur et dessinateur Ronald Wimberly
  • Éditeur : Dargaud
  • Prix : 19.99 €
  • Parution :  23 Août 2019
  • ISBN : 9782205079401

Résumé de l’éditeur : « Prince of cats » c’est la face B de « Roméo et Juliette » de William Shakespeare, joué dans une version blade-runneresque du Brooklyn des années 1980, où les duels à l’épée côtoient les beats du hip-hop, du punk, du disco et de la new wave. Mais cette fois, le projecteur est dirigé sur Tybalt, surnommé ironiquement « le prince des chats », et sur son gang, les Capulet, qui se battent tous les soirs contre leurs ennemis jurés, les Montagues.

Le Prince des chats est un mélange de drame urbain, d’action samouraï et de théâtre classique shakespearien … le tout écrit en pentamètre iambique !

À propos de l'auteur de cet article

Yoann

Yoann

Yoann Debiais est un amoureux de la bande dessinée depuis de nombreuses années. Le temps et les rencontres lui ont permis de s'ouvrir à des lectures plus humaines et plus profondes. Il partage sa passion sur Instagram sous le compte @livressedesbulles. N'hésitez pas à découvrir son univers fait de partages.

En savoir