Savage

Quand Mowgli se rend à Jurassic Park, ça donne Savage : un récit haletant et violent. Et quand Bliss Comics publie Savage, ça donne une œuvre magistrale qui donne une leçon de narration graphique.

UNE HISTOIRE SIMPLE

Kevin Savage, star du foot en perte de notoriété en Europe, va tenter de reconquérir les premières pages des tabloïds en rejoignant le championnat américain. Accompagné de Roonie, son agent et accessoirement sa femme, ainsi que de Kevin Jr, leur fils nouveau-né, ils traversent l’Atlantique à bord d’un jet privé lorsqu’une tempête éclate.

Soudain, un flash.

L’avion s’écrase au large d’une île peuplée de dinosaures…

15 ans plus tard, Kevin Jr a des allures d’enfant sauvage. Comment a-t-il survécu dans cette jungle hostile ? Où sont ses parents ? Qui sont ces hommes qu’il rencontre parfois ?

C’est simple, efficace et tout tient en quatre épisodes.

SAVAGE : L’ESSENTIEL EST AILLEURS

On peut bien entendu lire Savage comme on regarde un bon film d’action, mais il faut être honnête, si Savage se résumait à cette histoire simple, voire simpliste, le comics n’aurait que peu d’intérêt.

Dans la bande dessinée, en général, les dessins servent une histoire, mais dans Savage, la partie graphique est reine.

Et pour permettre à ce projet de se réaliser, le scénariste B. Clay Moore est accompagné de deux dessinateurs de talent aux styles radicalement différents : Lewis LaRosa pour dessiner le présent de Kevin Jr et Clayton Henry pour les scènes de flashback. De cette manière, la narration, qui aurait pu être surchargée, gagne en clarté et en fluidité.

Notons enfin que le travail des artistes est magnifiquement mis en valeur par la colorisation remarquable de Brian Reber : deux dessinateurs, deux styles, deux techniques de colorisation.

Tout est réfléchi, tout est cohérent et les ambiances propres à chaque dessinateur se succèdent sans qu’à aucun moment le lecteur ne soit perdu.

UNE EDITION SOIGNEE

Pour compléter cette œuvre réellement originale, Bliss comics nous présente une édition qui rend hommage au travail des artistes, puisque ce n’est pas moins de 20 pages de bonus qui complètent l’histoire.

Ainsi, on peut admirer la construction graphique des dessinateurs et l’évolution de leurs dessins, puisque chaque page est découpée en trois bandes qui montrent successivement les crayonnés, l’encrage et la colorisation. Le tout accompagné des commentaires des auteurs de Savage.

On l’aura compris, Savage est un comics rythmé qui met à l’honneur des dessinateurs désireux de partager leur art. Le contrat est rempli.

Article posté le samedi 15 décembre 2018 par Victor Benelbaz

Savage de B. Clay Moore, Clayton Henry, Lewis LaRosa (Bliss Comics)
  • Savage
  • Scénariste : B. Clay Moore
  • Dessinateurs : Clayton Henry et Lewis LaRosa
  • Editeur : Bliss Comics
  • Parution : 09 novembre 2018
  • Prix : 17€
  • ISBN : 9782375781227

Résumé de l’éditeur : QUAND LA NATURE REPREND SES DROITS… Il y a quinze ans, la plus grande star du football mondial, sa femme mannequin et leur fils nouveau-né, disparaissent sans laisser de traces. Le monde les croit morts… Mais en réalité, leur jet s’est écrasé sur une île mystérieuse, peuplée de créatures venues d’un autre temps… Voici comment ils ont perdu leur humanité. Le scénariste B. Clay Moore (Hawaiian Dick) s’allie à Clayton Henry (Archer and Armstrong) et à l’artiste prodige de Bloodshot Reborn et Salvation, Lewis LaRosa, pour une plongée dans un monde sauvage où seul l’instinct peut assurer votre survie. Contient la mini-série Savage #1-4 et plus de 20 pages de bonus exclusifs.

À propos de l'auteur de cet article

Victor Benelbaz

En savoir