Seven Deadly Sins

Il y a dix ans, au royaume de Britannia, un groupe de chevaliers très cruels, les Seven Deadly Sins, s’est rendu coupable d’un crime abominable… Depuis, ils ont disparu et personne ne sait ce qu’ils sont devenus. La princesse Elizabeth est prête à tout pour retrouver ces légendaires chevaliers, les seuls à pouvoir se liguer contre les Chevaliers Sacrés, qui ont renversé le pouvoir politique. Publié par Pika, Seven Deadly Sins, de Nakaba Suzuki, raconte la quête de la jeune femme et Meliodas pour les trouver.

RENVERSE PAR LES CHEVALIERS SACRES

Britannia est un pays en paix, gouverné par un roi. Cette quiétude est bouleversée par les Chevaliers sacrés qui renversent le souverain. Sa troisième fille, Elizabeth Liones part chercher de l’aide. Son seul espoir : les Seven Deadly Sins, recherchés pour le crime qu’ils n’ont pas commis, celui du Général en chef des Chevaliers Sacrés. Depuis 10 ans, ils se cachent, chacun de leur côté.
Un jour, la jeune femme entre dans la taverne de Boar Hat où elle fait la rencontre de Meliodas, le propriétaire. Rapidement, elle découvre qu’il est le Dragon de la Colère, chef de Seven Deadly Sins. Accompagnés de Hawk, le cochon, ils partent à la recherche des 6 autres membres de la confrérie.

LES 7 DEADLY SINS

Au fil des cinq volumes, ils arrivent à retrouver les différents Deadly sins, chacun ayant un pouvoir surpuissant : Diane, géante qui possède le Marteau de Gidéon lui permettant d’accroître sa puissance ; Ban, immortel qui possède nunchaku ou King qui possède une lance magique et peut voler.

RÉPLIQUES DE LEURS ARMES SACRÉES

C’est le roi Liones qui leur avait offert leurs armes sacrées et les 7 Deadly Sins décident de partir à la recherche de leurs reliques. Ils découvrent alors que celle de Diane est le trophée du Tournoi de lutte de Vaizel. Melodias, Ben et King s’inscrivent alors dans le concours afin de gagner la récompense. Mais deux Chevaliers Sacrés sont aussi dans la liste des concurrents.

UN SHONEN PHÉNOMÈNE

Prépublié dans la revue japonaise Weekly Shônen Magazine depuis 2012, Seven Deadly Sins est un merveilleux shônen. Le récit haletant et accrocheur, de Nakuba Suzuki est dans la veine de ce genre manga : action, quête impossible, bagarre, morts, pouvoirs magiques et personnages attachants. Son scénario d’une extrême efficacité ravira le lectorat adolescent tant les ingrédients réunis sont efficaces. Teinté d’un bel humour, à travers le cochon parlant Hawk, qui par ses répliques ou ses gaffes permet d’alléger les moments de grande tension du manga.
Le lecteur ressentira l’influence d’Akira Toriyama (Dragon Ball) dans la narration, la quête mais aussi le dessin daté années 80 du jeune mangaka de 37 ans. Son trait clair et détaillé offre des planches d’une grande qualité. Son souci des détails dans les décors ou les armures le démarque de son illustre prédécesseur.

Article posté le mercredi 01 octobre 2014 par Damien Canteau

  • Seven Deadly Sins, volume 5
  • Auteur : Nakaba Suzuki
  • Editeur: Pika
  • Prix: 6.95€
  • Sortie: 01 octobre 2014

Résumé de l’éditeur : Les Seven Deadly Sins sont à la recherche de leurs reliques, les armes sacrées que le roi Liones leur avait offertes. Leurs investigations les mènent à Vaizel, le jour de la grande brocante annuelle. Quelle n’est pas leur surprise lorsqu’ils découvrent la relique de Diane, offerte en premier prix d’un tournoi de lutte ! Ni une ni deux, Meliodas, Ban et King s’inscrivent à la compétition. Mais tout ne va pas se passer si facilement : parmi les autres concurrents se trouvent deux Chevaliers sacrés ainsi qu’une mystérieuse jeune fille masquée portant l’uniforme du Boar Hat. Elizabeth se serait-elle découvert des talents pour le combat ?!

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir