Sous le signe du grand chien

“Les journées du chien » est un phénomène au coeur de l’été où les esprits s’échauffent sous l’effet de la chaleur de plus en plus importante.. Ces journées servent de base à ce  roman graphique Sous le signe du grand chien de Anja Dahle Øverbye qui traite de l’expérience parfois violente des amitiés adolescentes.

Sous le signe du grand chien, Entre deux âges

Anne est une jeune fille un peu introvertie, sa meilleure amie Mariell commence à prendre ses distances et se rapproche de Karianne une autre adolescente. Anne vit mal cette situation, elle se sent rejetée par celle qui a toujours été sa sœur de cœur. Pour ne pas perdre Marielle et pour être intégrée comme une membre à part entière dans ce nouveau groupe, Anne accepte des brimades, des coups et de faire des choses répréhensibles. Petit à petit ce qui est contre nature devient la normalité…

Le départ de Karianne

Au départ de Karianne, Anne est soulagée, heureuse, elle va enfin être seule avec Marielle. Mais la situation ne s’améliore pas, c’est au tour d’une autre jeune fille, Trine, de devenir le souffre douleur de ces deux amies d’enfance. Anne fait subir à cette jeune adolescente ce qu’elle a elle même subit et le choc est très violent pour trine qui ne supporte pas ces brimades.

La violence adolescente, la douceur des dessins

Anja Dahle Overbye nous dresse, à travers ce roman graphique édité chez Ça et là, l’adolescence sous le prisme de la violence physique mais surtout morale où les mots font beaucoup plus de mal que les coups..

Le très beau dessin crayonné joue un rôle principal dans cette lecture, sa douceur contrebalance la violence des mots et des actes.

Article posté le jeudi 27 juin 2019 par Yoann

Sous le signe du grand chien - Anja Dahle Overbye (ça te là)
  • Sous le signe du grand chien
  • Autrice : Anja Dahle Øverbye
  • Editeur : Ça et Là
  • Parution : 14 Juin 2019
  • Prix : 15€
  • ISBN : 9782369902706

Résumé de l’éditeur : Les « journées du chien » est un phénomène qui se produit au cœur de l’été, pendant les journées les plus chaudes de l’année, entre le 22 juillet et le 23 août. Cette période est placée sous le signe de la constellation du Grand Chien, au moment où les esprits s’échauffent sous l’effet de la chaleur, « dans ces jours de chaleur, le sang est furieusement excité ! » (Roméo et Juliette, Shakespeare ).

C’est à ce moment-là que nous faisons la connaissance d’une jeune norvégienne, Anne, à mi-chemin entre l’enfance et l’adolescence. Le temps de plus en plus étouffant et poisseux de cet été a des répercussions sur les relations de la jeune fille avec son entourage. Sa meilleure amie, Mariell, préfère passer du temps avec Karianne, qui est légèrement plus âgée. Anne est laissée de côté, et même brimée par les deux autres filles mais elle veut désespérément redevenir amie avec Mariell… Jusqu’à quel point ? Les paysages de l’ouest de la Norvège, représentés avec une grande sensibilité dans des dessins au crayon jouent un rôle central dans cette histoire, un aperçu de la nature parfois violentes des relations entre adolescentes.

À propos de l'auteur de cet article

Yoann

Yoann

Yoann Debiais est un amoureux de la bande dessinée depuis de nombreuses années. Le temps et les rencontres lui ont permis de s'ouvrir à des lectures plus humaines et plus profondes. Il partage sa passion sur Instagram sous le compte @livressedesbulles. N'hésitez pas à découvrir son univers fait de partages.

En savoir