Southern bastards, volume 3 : Retour au bercail

Série addictive, très sombre et forte, Southern bastards en est à son troisième volume, Retour au bercail. Craw County est en émoi depuis le meurtre de Earl Tubb. Surtout que la rencontre annuelle de foot américain contre la ville voisine se profile. Jason Aaron donne le tempo de ce formidable opus, accompagné au dessin par Jason Latour, en grande forme.

VENGEANCE

Earl Tubb, assistant de Euless Boss, le coach de l’équipe locale de foot américain de Craw County, est retrouvé mort un revolver à la main, une balle dans la tête. Pourtant le patron de l’équipe en est sûr : il a été assassiné, son meurtre maquillé en suicide.

En effet, à la fin de la semaine a lieu la rencontre au sommet entre son équipe et celle de Wetumpka, la ville voisine. Ce derby se mue toujours en combat épique. L’assistant n’aurait jamais pu accomplir ce geste dans cette semaine cruciale. Il confie au shérif, le soin de retrouver l’assassin avant lui, avant sa vengeance !

Pire, l’homme de justice tombe sur cinq joueurs de l’équipe qui crient vengeance envers ceux de la ville voisine et les fait coffrer, au grand dam d’Euless

MEURTRE, RELIGION ET BASTONS DANS LE NOUVEAU SUPER OPUS DE SOUTHERN BASTARDS

Comme à son habitude lors de leurs deux ouvrages précédents, Jason Aaron réussit le pari de se renouveler dans ce troisième opus. Southern bastards, série forte, violente, addictive et qui sent le soufre, accroche de nouveau son lectorat.

Dans ce troisième volume, point de Earl, le personnage principal mais une intrigue qui tourne autour d’Euless et du shérif, entre lesquels il semble y avoir un lourd secret. L’auteur de Scalped (avec R.M. Guera, Urban Comics) brouille les pistes et introduit des personnages antipathiques comme Esaw. Il pimente son récit de bastons comme à l’accoutumée et y glisse de la religion à travers un couple ultra conservateurs. Que pourra bien faire une Bible contre des flingues ? Il fustige ainsi les puritains protestants, leur dogme d’abstinence et leur volonté de vie d’ascète.

Avec Aaron, Jason Latour livre de nouveau un partition sans fausse note par un dessin vif anguleux et des couleurs qui donnent un relief plus fort à l’ambiance sombre du récit.

Article posté le mercredi 23 novembre 2016 par Damien Canteau

Encore un excellent opus de Southern bastards de jason Aaron et jason Latour (Urban Comics) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Southern bastards, volume 3 : Retour au bercail
  • Scénariste : Jason Aaron
  • Dessinateur : Jason Latour
  • Editeur : Urban Comics, collection Indies
  • Prix : 15€
  • Sortie : 28 octobre 2016

Résumé de l’éditeur : Comme si les faits n’avaient jamais existés, personne, dans la petite ville de Craw County, n’ose évoquer le massacre de Earl Tubb par le coach Euless Boss… Pourtant, les habitants s’apprêtent à accueillir sa traditionnelle fête des anciens élèves, et avec elle, la vingtième rencontre des Runnin’ Rebs contre l’équipe de Wetumpka. Un match dont le coach se voit déjà vainqueur. Mais comment fera-t-il sans son mentor et bras droit, le coordinateur de la défense, Ol’ Big ?

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir