Spoon & White

Les pires flics de New-York, Spoon & White, sont de retour ! Après plus de dix ans d’absence, ils reviennent dans une histoire complètement folle et déjantée comme aux plus belles heures de leur duo. Jean et Simon Léturgie ont laissé leur imagination vagabonder pour le plus grand bonheur des amateurs des deux ratés dans Road’n’trip, un album édité par Bamboo.

Spoon & White, qui êtes-vous ?

C’est aux éditions Dupuis que fut publiée la première histoire de Spoon & White, dans la célèbre collection Humour libre en 1999. Requiem pour un dingo est tout de suite un grand succès. Le public est au rendez-vous de cette nouvelle série complètement déjantée et folle.

Dans ce premier opus, les lecteurs font la connaissance de Spoon & White, les pires flics de New-York. Mickey Spoon, c’est le petit. Nerveux, il a la gâchette facile. Amateur des films de Clint Eastwood et de ceux de Disney, il a une âme d’enfant, ne se séparant jamais de sa peluche Dingo. Donald White, c’est la grand. Plutôt beau gosse, il arbore toujours un costume bien repassé. Pensant être un descendant du Mayflower (les pères pèlerins britanniques venus conquérir les États-Unis), il semble être le plus réfléchi…

Que nenni ! Dès qu’il voit Courtney Balconi, la journaliste de BNN, son sang ne fait qu’un tour. Il en est amoureux. Mais il n’est pas le seul. Spoon aussi. Et cela crée des situations abracadabrantesques.

Spoon & White, une série référence ultra-référencée

En plus de Spoon & White, Yann, Jean et Simon Léturgie imaginent une galerie de personnages autour du duo de frappadingues. Courtney est l’être aimé inaccessible, mais il y a aussi Bruce Ali, le dealer d’origine chinoise, indic des deux flics. On peut y ajouter Enola Gay, la médecin légiste ou encore le commissaire obèse et amateur d’animaux.

Tout cela est secoué et mélangé dans huit albums où le rire côtoie de véritables enquêtes. Léturgie père et fils et Yann abordent des thématiques très en vogue comme les sectes, les serial killers ou la mafia. Pour ajouter de l’humour, ils n’hésitent pas à multiplier les références dans leurs histoires. L’arme fatale, Matrix, Die Hard, Morgan Freeman, Bruce Willis, Mel Gibson ou Clint Eastwood, ils déforment les blockbusters américains.

Road’n’trip, de quoi ça parle ?

Pas besoin de trop chercher. Dès la couverture, on est tout de suite plongé dans la folie des Léturgie. Spoon enchaîné sur la calandre d’un camion conduit par White et Balconi : mais oui, c’est Mad Max Fury Road !

Comme d’habitude lorsque Courtney Balconi enquête pour BNN, Spoon & White ne sont pas loin. Cette fois-ci, le duo se rend sur les docks pour tenter de récupérer le portrait peint de l’arrière-grand-mère de la journaliste. Mais rien ne se déroule comme convenu : le bateau explose, White se trouve pendu et les dégâts constatés par le commissaire sont immenses.

Gaz de shit, industrie polluante ?

Dans ce neuvième opus de Spoon & White, Jean et Simon Létugie – seuls aux commandes, sans Yann – s’en donnent à cœur joie pour mettre leurs héros de papier dans des situations cocasses. C’est drôle, c’est fou et on aime !

Courtney Balconi enquête aussi sur le fameux gaz de shit dans un coin perdu du Kentucky. Les affaires des dirigeants de l’usine ne sont pas très nets. Elle en profite pour aller rendre visite à sa famille. Pensant qu’elle y va pour avoir l’autorisation de se marier avec lui, Spoon en fait des caisses. Quant à White, il se fait embaucher par l’entreprise pour lui aussi être au plus près de la journaliste.

Esprit es-tu là ?

Alors ce nouveau Spoon & White, ça vaut quoi ? Ben, c’est bon ! Excellent même ! L’esprit est toujours là et la tonalité toujours aussi déjantée. On passe un excellent moment de lecture. Comme la recette semble très bien fonctionner, Léturgie’s continuent dans cette veine. L’action et l’humour sont au rendez-vous pour notre plus grand bonheur.

Si Jean est au top, Simon l’est aussi. Son dessin fait toujours mouche, un peu dans la veine de celui de Didier Conrad à ses plus belles heures des Innommables. Nerveux, il dynamise un récit absurde comme il se doit.

A noter que les éditions Bamboo vont rééditer les huit précédentes aventures de Spoon & White, en commençant par le fameux Requiem pour un dingo, dont la sortie correspond à celle de Road’n’trip.

Article posté le samedi 26 juin 2021 par Damien Canteau

Spoon & White 9 de Jean Léturgie et Simon Léturgie (Bamboo)
  • Spoon & White, tome 9 : Road’N’Trip
  • Scénariste : Jean Léturgie
  • Dessinateur : Simon Léturgie
  • Couloriste : Sérial Color
  • Editeur : Bamboo
  • Prix : 12,90 €
  • Parution : 02 juin 2021
  • ISBN : 9782818977101

Résumé de l’éditeur : Mauvais flic et mauvais flic. En suivant la journaliste Balconi qui veut réaliser un reportage sur l’exploitation d’une nouvelle énergie, le gaz de Shit, Spoon se retrouve à MudTown, petite ville perdue du Kentucky. Il y a « grandi » et toute sa famille y vit encore. Persuadé que Balconi est venue dans ce trou paumé pour demander sa main à son père, Spoon en fait trop. Il met à mal la nouvelle industrie gazière, la tranquillité familiale et le reportage de son aimée. Les pires flics que la NYPD ait jamais comptés parmi ses rangs sont de retour !

 

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée). Il est le rédacteur en chef du site Comixtrip.

En savoir