Supers, tome 4 : Solitudes

Supers est de retour est ça c’est méga Super ! Lili et Mat sont dans la panade depuis que Benji a été capturé par la police. Et s’il parlait ? Si les autorités découvraient qui ils étaient réellement ? L’aîné est inconsolable et la cadette tente de le réconforter. La série coup de cœur jeunesse de Comixtrip de ces cinq dernières années poursuit son chemin avec de nouveau un tome qui tient en haleine ! Frédéric Maupomé et Dawid sont à leur sommet d’auteurs et ça c’est super !

Benji : drôle de spécimen

Attrapé dans le précédent opus, Benji est maintenant aux mains des scientifiques qui lui font subir une batterie de tests. Qui est-il vraiment ? Viendrait-il d’une autre planète ? Pourquoi est-il si fort ? Bien à l’abri des regards, dans une base secrète militaire, il est pour l’instant dans un état comateux afin de le scruter sous toutes les coutures.

Dans un lieu désaffecté de la ville, Lili et Mat sont eux aussi surveillés par l’armée. Par un habile stratagème de la cadette, tous deux échappent à leurs poursuivants.

Trouver refuge

En ces jours de fêtes de fin d’année, Lili et Mat ne savent pas où aller. Hors de question de retourner chez Momo et Roger, leurs amis SDF. Bouleversé par la capture de son petit frère, l’aîné culpabilise de plus en plus.

L’idée de génie va jaillir de nouveau du cerveau intelligent de la sœur : trouver refuge chez l’inspecteur Lesec, qui étonné de les voir, leur offre tout de même le gîte et le couvert. Cet homme seul va leur être d’une grande aide…

Supers : un opus sous tension

Qui aurait pu deviner la trajectoire de Supers ? Les jeunes lecteurs sont au rendez-vous (20 000 albums vendus des deux premiers volumes), heureux de d’attendre plusieurs minutes pour avoir une dédicace lors de festivals (les files sont importantes), une presse unanime sur sa qualité (Prix ACBD Jeunesse en 2016) et deux auteurs au sommet de leur art !

Pour (re)découvrir les louanges que nous avons tressé à Supers, c’est par ici : tome 1, tome 2 et tome 3.  Comme pour les précédents opus, Frédéric Maupomé propose une aventure sous tension, une histoire vraiment haletante. Le danger qui était jusque là lointain, est cette fois-ci bien présent. Benji est aux prises avec des scientifiques tel E.T à la fin du film de Spielberg et sa volonté farouche de se sortir de ce mauvais pas est à son zénith. Il est valeureux le petit ! Quand aux plus grands, c’est un grand désordre dans leurs têtes : Mat culpabilise et sombre dans une dépression, qui lui fait rejeter les autres y compris ceux qui l’aident, et Lili prend le leadership de la famille. C’est son intelligence et son sang-froid qui sont révélés dans ce 4e tome.

S’ils sont des enfants « à la marge », ils sont toujours secourus par des personnes « à la marge » (Momo et Roger les SDF et ici, l’inspecteur Lesec). Etre « à part » permet de comprendre celui qui est aussi rejeté et apporte de l’empathie.

Le scénariste de Anuki et de Sixtine mêle de nouveau l’action, l’émotion et le fantastique dans ce quatrième volet qui appelle un dernier tome. Il distille avec habileté le suspense comme dans cette dernière case de l’album, un cliffhanger de folie !

Comme nous le confiait Frédéric Maupomé à Saint-Malo l’an dernier : « Fondamentalement, Supers c’est une histoire sur l’absence des parents » et il poursuivait aussi sur l’écriture de la série : « Lorsque j’ai écrit le premier tome de Supers, j’ai aussi écrit la fin. Elle est donc fixée et je sais où je vais. Dans cette histoire, c’est logique que cela se passe mal. Ce sont des gamins qui essaient de s’en sortir tout seuls et ils ne peuvent pas y arriver. Je ne les épargne pas mais je sais où je vais les amener. »

De la force du dessin

Depuis que nous avons découvert le travail de Dawid sur Passe-Passe, nous sommes sous le charme. Alternant avec intelligence tous les ans entre la série Supers et un album sans texte (Passe-Passe, Dessus-Dessous et Pas de deux, tous scénarisés par Delphine Cuveele), il peut ainsi déployer son immense talent de dessinateur.

Frédéric Maupomé nous confiait dans la même interview en octobre 2017 qu’il était un grand fan du dessin de Dawid, nous lui emboîtons volontiers le pas. Comme sa personnalité, son dessin est doux et chaleureux malgré les événements très durs de ce quatrième volume de Supers. Ce sont les couleurs – toujours bien choisies, c’est un excellent coloriste – qui impriment alors l’humeur. La souplesse du dessin se marie parfaitement avec l’ambiance créée par sa palette de couleurs. Et puisque ce dessinateur est l’incarnation de la douceur et qu’il est humainement sympathique, il glisse de nouveau des clins d’œil à ses amis de La Gouttière dans ses très belles planches.

Supers : une série séduisante, attachante, haletante, aux fortes valeurs véhiculées et portée par un superbe dessin !

Article posté le mardi 28 août 2018 par Damien Canteau

Supers 4 de Frédéric Maupomé et Dawid (La Gouttière) - Comixtrip
  • Supers, tome 4 : Solitudes
  • Scénariste : Frédéric Maupomé
  • Auteur : Dawid
  • Editeur : La Gouttière
  • Parution : 31 août 2018
  • Prix : 18€
  • ISBN : 9791092111774

Résumé de l’éditeur : Après la disparition de Benji, Mat est sous le choc tandis que Lili tente de réagir. Contre toute attente, ils vont trouver refuge chez Lesec, qui va tout faire pour les soutenir.

 

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir