Trap

Un homme acquiert le pouvoir des animaux lorsqu’il revêt leurs fourrures. Accompagné d’un chien bleu, il tente de survivre dans une mystérieuse forêt. Mathieu Burniat et Loup Michiels imaginent ses aventures dans Trap, un surprenant mais ô combien intelligent récit chez Dargaud.

Devenir l’autre

Dans une forêt inconnue, un homme dort paisiblement. A son poignet, une ficelle qui doit l’avertir d’un potentiel animal à manger. Au bout, un gigot pour attirer les futurs repas. Mais voilà, le piège ne fonctionne pas. Pire, un drôle de phacochère boulotte l’appât.

Alerté par son chien bleu, l’homme cherche dans son sac une fourrure qui pourrait faire l’affaire. A chaque fois qu’il enfile l’une d’elles, il se transforme en l’animal qu’il a tué et en acquiert toutes les caractéristiques. Ainsi, en félin, il poursuit le malotru et le tue sans ménagement.

La forêt, lieu de tous les dangers

Le soir venu, à l’entrée de sa grotte, le trappeur commence son repas. Intrigué par des oiseaux affolés, il revêt la peau d’un lapin et peut ainsi écouter au loin grâce à ses oreilles.

Il sort alors la fourrure d’un loup, l’enfile et se rend sur place. Il découvre un chien cyclope. Une terrible bagarre s’engage entre eux. Il en vient à bout.

Epié par un petit garçon, il le fixe. Pris de panique, l’indien glisse et se casse une jambe. Le trappeur aux multiples visages lui vient en aide et le soigne.

Quelques minutes après, le garçon commence à raconter son aventure à son clan. Transformé en chien cyclope, l’homme n’en perd pas une miette. Il est alors alerté par la présence d’une créature de feu. Il ne court pas assez vite et arrive trop tard : le village de l’enfant est détruit…

Trap : réveiller notre instinct animal

Voilà un ouvrage surprenant et efficace ! Le récit imaginé par Mathieu Burniat est intelligent et drôle. Sans texte, Trap est mené avec virtuosité et rythmé par l’auteur de Le mystère du monde quantique et Loup Michiels.

Cette fable fantastique intemporelle se déroule dans une forêt inconnue qui pourrait sortir tout droit d’un livre fantastique. Les créatures sont nombreuses, souvent hybrides et surtout menaçantes. L’homme aux mille facettes doit survivre dans ce milieu hostile comme ont pu le faire les hommes préhistoriques. Même s’il a un pantalon et semble doué d’intelligence, on peut donc dire qu’il ne fait pas partie d’un de leurs clans.

Dans Trap, les rebondissements sont nombreux et c’est ce qui tient le lecteur en haleine. De simples chasses pour se nourrir, Mathieu Burniat en fait des scènes originales. L’homme ne fait que cela d’ailleurs et répond uniquement à ses besoins primaires.

Tel Hercule qui lorsqu’il enfilait la peau d’une bête en obtenait les pouvoirs des animaux tués (voir le Lion de Nemée), l’auteur de Une mémoire de roi invente donc une histoire ressemblant à un mythe antique. Pour les plus anciens lecteurs, l’homme a parfois aussi des similitudes avec Jonathan Chase, le héros de Manimal, une série télévisée des années 80.

Entraide et humour

Dans Trap, toutes les émotions traversent les lecteurs. Il y a de la sensibilité (la destruction du village), de la tendresse (pour le petit garçon blessé) mais surtout beaucoup d’humour. Cette aspect est porté par le chien bleu, animal de compagnie de l’homme-animal. Il a tour à tour peur, est frustré et parfois est triste. Les relations entre eux sont simples et drôles.

Loup Michiels, peintre, dessinateur, écrivain et professeur à l’Ecole supérieure des arts au Carré de Mons, partage les pinceaux avec Mathieu Burniat pour réaliser des très belles planches. Puisque muet, le récit tient de la force graphique du duo. Leur dessin très expressif est d’une belle modernité et vif. Les scènes de combats penchent vers le manga afin de donner de la vitesse aux mouvements. Quant au découpage, il est cinématographique notamment du fait de l’absence de texte. Les décors sont a minima pour laisser toute la place aux personnages et ne pas interférer dans la lecture. Les couleurs très prononcées permettent aussi de la fluidifier.

Trap : l’aventure muette d’un trappeur ne voulant pas se faire manger !

Article posté le lundi 04 février 2019 par Damien Canteau

Trap de Loup Michiels et Mathieu Burniat (Dargaud)
  • Trap
  • Scénariste : Mathieu Burniat
  • Dessinateurs : Loup Michiels et Mathieu Burniat
  • Editeur : Dargaud
  • Prix : 13€
  • Parution : 25 janvier 2019
  • IBAN : 9782205079272

Résumé de l’éditeur : Notre homme est un trappeur qui vit à l’état sauvage. Notre chien est son seul compagnon. Notre homme acquière le pouvoir des animaux dont il endosse la fourrure. Ensemble, ils partent à la recherche d’un monstre féroce, qui tracera le sillon d’une aventure dans l’immensité de la nature, peuplée d’êtres étranges. Sanglante, drôle, attachante, bizarroïde, une quête à la frontière des codes du jeu de rôle et du jeu vidéo !

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir