Underwater

Chinami s’évanouit lors d’un cours de sport. Lorsqu’elle se réveille, elle se retrouve sur les berges d’un lieu idyllique où elle rencontre un petit garçon et son grand-père. Yuki Urushibara dévoile Underwater, une belle fable fantastique aux éditions Ki oon.

FORTE CANICULE

Japon en été. Chinami et ses camarades du club de natation courent en plein cagnard alors que les autorités japonaises ont restreint l’approvisionnement en eau. Soudain, la lycéenne s’évanouit et se retrouve plongée en plein rêve : elle nage dans une rivière où l’eau est à bonne température. Puis, elle se réveille et divague sous les yeux ébahis de son professeur et des autres élèves.

Plus tard, chez elle, elle décide de prendre un bain malgré les recommandations de sa maman. Elle se retrouve de nouveau le long de cette mystérieuse rivière.

PARADIS TERRESTRE

Comme la première fois, Chinami se retrouve dans cette forêt luxuriante dans ce beau coin à bord de l’eau. Là, elle rencontre un petit garçon et sa père. Étonnamment, elle a l’impression de connaître le vieil homme et lui à la même sensation envers elle.

Il lui propose un bain chaud et ensuite un endroit pour dormir. C’est à ce moment qu’elle se réveille dans son vrai lit, sa mère à son chevet. Elle raconte son rêve à ses parents et le lendemain à sa grand-mère qui ne semble pas si étonnée que cela. Connaîtrait-elle ce village isolé à l’abandon ?

UNDERWATER : ENTRE RÊVE ET RÉALITÉ

Proche de l’onirisme, le récit de Yuki Urushibara est construit comme une belle fable fantastique. Alternant avec beaucoup d’habileté les deux unités de lieu et de temps, il met en scène une histoire qui aurait pu être d’un grand classicisme sans le virage original et étonnant qu’elle prend dans le seconde partie de l’album. Ce moment arrive à point nommé pour lancer le manga dans un tour plus profond. La grand-mère de Chinami jouant un rôle décisif dans l’histoire. De son passé, elle garde un lourd secret qui se dévoile au fil des pages. Il mise aussi sur des personnages positifs et bienveillants.

L’EAU ET LA NATURE

La nature abondante et le village sont aussi des personnages à part entière de Underwater. L’on sait tout l’amour que portent les japonais aux bienfaits de l’eau et des bains publics comme on a pu le découvrir dans la remarquable série Thermae Romae de Mari Yamazaki (Casterman). L’eau servant dans les deux mangas de portes vers un ailleurs sublimé – Japon médiéval vers un Japon actuel dans Thermae Romae et Japon contemporain vers un Japon des campagnes dans Underwater. De plus, ici, l’eau est un bien rare puisque rationné avec la canicule et paradoxalement, elle coule en abondance dans cet lieu idyllique.

Hymne et déclaration d’amour à la nature – là aussi les Japonais la vénèrent – Underwater est un formidable voyage onirique entre Le voyage de Chihiro (le village, l’intérieur des maisons, la nature dans l’œuvre de Hayao Miyazaki) et Quartier lointain de Jirô Taniguchi pour le côté voyage dans le temps, nostalgie et relations inter-générationnelles.

UNDERWATER : HYMNE A LA NATURE

Œuvre écologiste, Underwater est porté par un très beau dessin. Les planches en noir et blanc de Yuki Urushibara charment le lecteur notamment grâce à de très beaux décors et des pages dans le passé merveilleuses. Les trames et les hachures subliment les scènes nostalgiques dans le village encore habité.

Article posté le mercredi 25 mai 2016 par Damien Canteau

Hymne à la nature, Underwater est un très beau manga de Yuki Urushibara aux éditions Ki oon, décrypté par Comixtrip le site Bd de référence
  • Underwater, volume 1
  • Auteur : Yuki Urushibara
  • Editeur : Ki oon, collection Latitudes
  • Prix : 15€
  • Parution : 14 janvier 2016

Résumé de l’éditeur : Par un été étouffant, alors que d’importantes restrictions d’eau frappent le Japon, une collégienne s’évanouit pendant un entraînement d’athlétisme. La jeune Chinami se réveille sur les berges idylliques d’une rivière aux eaux cristallines. Autour d’elle, un village paisible, où seuls vivent encore un vieil homme et un petit garçon. Ce lieu mystérieux, qui lui semble étrangement familier, va petit à petit lui livrer ses nombreux secrets. La plume légère et aérienne de Yuki Urushibara, déjà auteur du très remarqué Mushishi, nous dépeint un monde onirique et peuplé de fantômes du passé. Dans ce récit à mi-chemin entre Le Voyage de Chihiro et Quartier lointain, plusieurs générations de personnages tissent une histoire à l’ambiance unique, entre rêve et réalité.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir