Vei

Son nom est Vei. Elle est la Ran du troupeau de Veidar, un des Dieux Géants de Jötunheim. Elle a marqué les esprits en affrontant les puissants champions des Dieux d’Asgard. Sara B. Elfgren et Karl Johnsson nous racontent sa légende.

VEI : UNE ÉPOPÉE NORDIQUE.

Vei est la Ran, la prêtresse guerrière, l’élue du Dieu Veidar.

Ses aptitudes inégalées ont fait d’elle une sérieuse prétendante à la victoire finale lors du Meistarileikir, le tournoi pour la gloire des Dieux.

Avec elle, les Jötnar de Jötunheim ont enfin une chance de l’emporter face aux Ases d’Asgard, le royaume d’Odin.

Mais alors pourquoi dérive-t-elle plus morte que vive sur le vaste océan ?

Les Jötnar se sont-ils joués d’elle ? A-t-elle été trahie ? Par un Dieu ? par un Homme ?…

L’œuvre éponyme apportera toutes les réponses attendues, et bien d’autres insoupçonnées.

VEI : UN TEMPS D’ADAPTATION…

Il faut bien l’avouer, à moins d’être rompu à la mythologie nordique, les premiers chapitres de Vei ont de quoi déconcerter.

Le fait est que dès les premières pages, le lecteur doit se confronter aux spécificités de cette mythologie si particulière.

Et si certains noms tels qu’Asgard, Odin ou Thor sont désormais connus de tous, d’autres sont bien plus abscons.

Ainsi, les différents protagonistes emploient-ils sans sourciller des termes tels que Jötunheim, Ases, Meistarileikir, Ran et autres Jötnar.

L’effet est saisissant, il perturbe autant qu’il fascine

…VITE RÉCOMPENSÉ.

Car en réalité, distillés avec maîtrise par la talentueuse scénariste Sara Bergmark Elfgren, ces termes ne constituent nullement un frein à la compréhension.

Au contraire, leur emploi en contexte permet de les appréhender petit à petit, ménageant ainsi une immersion dans un univers d’une richesse exceptionnelle.

Puis, les auteurs ont l’excellente idée de débuter le quatrième chapitre par une théogonie extrêmement efficace. Tous les éléments s’imbriquent les uns avec les autres et le panthéon nordique nous apparaît avec limpidité dans sa splendeur et sa complexité.

DES DIEUX ET DES HOMMES.

Et une fois habitué à ce monde merveilleux, on découvre avec un plaisir accru comment la jeune Vei y évolue.

Ainsi, seule face aux Dieux, amis comme ennemis, elle va lutter pour sa vie et pour faire triompher ses valeurs.

Mais la tâche sera ardue car la terrible épreuve du Meistarileikir ne donne pas le droit à l’erreur.

Pourtant, l’aventure ne va pas prendre la simple forme d’une succession de combats épiques, aussi réussis soient-ils. Bien entendu, le lecteur aura le loisir d’assister à quelques duels à mort particulièrement spectaculaires. Mais comme pour nous signifier que l’essentiel n’est pas là, la talentueuse Sara B. Elfgren se permettra des ellipses narratives qui occulteront souvent l’action au profit de scènes bien plus touchantes et intrigantes.

Donner forme à cette riche aventure relevait du défi titanesque. Le très talentueux Karl Johnsson le relève avec brio.

DES DESSINS ÉPOUSTOUFLANTS.

Ainsi, à la lecture de Vei, on est impressionné par la qualité des dessins.

En effet, l’univers complexe et bigarré est parfaitement représenté. Les Dieux, les Géants, les héros, tous les personnages ont une identité graphique qui facilite grandement la compréhension des enjeux.

Karl Johnsson a par ailleurs plus d’une corde à son arc et il se charge lui-même de la colorisation. Ainsi, il crée différentes ambiances qui permettent de s’immerger aussi bien dans les combats les plus violents que dans les scènes où l’émotion est palpable.

Pour couronner le tout, l’artiste complet, sait s’adapter à la narration. Il construit ses planches avec une minutie et un dynamisme remarquables.

UNE ÉDITION LUXUEUSE.

Saluons enfin l’excellent travail d’édition d’Ankama (Les lames d’Ashura, Jim Hawkins). Le volume est en effet agrémenté d’un dos toilé et d’une tranchefile du plus bel effet. Mais surtout, en présentant pour la première fois les aventures de Vei en un volume, la maison d’édition offre une expérience de lecture fluide, immersive et inoubliable.

 

Vei de Sara B. Elfgren et Karl Johnsson est une œuvre d’exception. Elle permet de plonger dans l’immensité de la mythologie nordique, aux côtés de Vei, une héroïne charismatique et attachante. Une véritable réussite, parue chez Ankama.

Article posté le dimanche 19 septembre 2021 par Victor Benelbaz

Vei de Sara B. Elfgren et Karl Johnsson, Ankama
  • Vei
  • Scénariste : Sara B. Elfgren
  • Dessinateur : Karl Johnsson
  • Coloriste : Karl Johnsson
  • Traducteur : Margot Negroni
  • Editeur : Ankama
  • Prix : 26,90 €
  • Parution : 13 mai 2021
  • ISBN : 9791033512622

Résumé de l’éditeur : Sauvée de la noyade par un bateau Viking, Vei se retrouve au centre d’un jeu cruel opposant les Géants de Jötunheim et les dieux d’Asgard. Pour sauver sa vie et celle de son peuple, elle va devoir affronter les plus puissants guerriers des Ases et déjouer les pièges tendus par Odin, leur roi.

À propos de l'auteur de cet article

Victor Benelbaz

Victor Benelbaz

Tombé dans la marmite de la bande dessinée depuis tout petit, Victor est un vrai amateur éclairé. Comics ou récits jeunesse sont les deux genres préférés de ce professeur de français.

En savoir