Vénéneuses

 Thomas Gilbert s’est fait connaître grâce à l’excellente série d’héroïc-fantasy Bjorn le morphir, avec Thomas Lavachery chez Rue de Sèvres. Il revient seul aux commandes d’un formidable album, Vénéneuses, édité par Sarbacane. Le destin fragile de deux jeunes adolescentes conté à 100 à l’heure, entre volonté de libertés et excès.

 UN DRAME INTIMISTE TRÈS FORT

Vénéneuses est un récit construit comme un drame intimiste où l’amour speed, le sexe, l’alcool et la drogue s’immiscent dans les vies de deux adolescentes, Domitille et Noor. Cette chronique adolescente est portée par ces deux lycéennes menant la vie à 100 à l’heure. Dès les quatre premières pages, le lecteur est l’observateur de la plongée dans une abîme profonde des deux anti-héroïnes. Il connaît l’issue fatale de l’album et va remonter le fil du temps grâce à une grande force narrative déployée par Thomas Gilbert. Sous ses yeux, le lecteur découvre incrédule le sort funeste des deux adolescentes. Haletant grâce à un découpage hargneux et vif, le récit fil à toute allure, une sorte d’appel à l’aide qui n’aboutira jamais. Entre joies et tristesses, un tourbillon de vie dévasté.

 DEUX VIES OPPOSÉES MAIS DEUX DESTINS LIES

D’un côté, Domitille, jeune ado des beaux quartiers parisiens, qui vit seule avec son père depuis que sa mère est décédée lorsqu’elle était petite. Fragile psychologiquement, elle se détruit par l’intérieur. Grande manipulatrice, sa relation avec Noor est des plus étranges, entre amitié et amour. De l’autre, Noor, plus calme et posée que son amie, vit avec ses parents. Son père, très volage, la met en garde contre l’influence néfaste de Domitille.

 UNE JEUNESSE A LA DÉRIVE

En proposant Vénéneuses, Thomas Gilbert espère remuer son lectorat et l’interroger sur une certaine jeunesse à la dérive qui ne s’accepte qu’en multipliant les excès. Cet entre-soi est exacerbé dans des soirées ou en boîte, des endroits où l’alcool, le sexe et la drogue se mélangent. Si tous les générations ont leurs dérives, celle d’aujourd’hui a les siennes, mais différentes dans leur mise en place. Ses planches concernant les visions fantasmagoriques et parfois horrifiques des adolescentes (Noor en Athéna et Domitill en Méduse) nous emportent dans un drôle de tourbillon.

 UN TRAIT EXTRÊMEMENT VIF

Cette histoire est portée par le trait vif et nerveux de l’auteur de Oklahoma Boy (Manolosanctis), déformant parfois les objets réels. Proche de celui de Vincent Perriot, auteur de Paci chez Dargaud, il laisse une très grande place aux couleurs voyantes pour faire ressortir les excès des deux filles.
Vénéneuses : une petite claque dans le monde du 9e art. Thomas Gilbert : un jeune auteur au talent fou, à suivre. Un formidable album !

Article posté le mardi 17 mars 2015 par Damien Canteau

Vénéneuses de Thomas Gilbert (Sarbacane)
  • Vénéneuses
  • Auteur : Thomas Gilbert
  • Editeur : Sarbacane
  • Prix : 19.90€
  • Sortie : 04 février 2015

Résumé de l’éditeur : Vénéneuses suit le fulgurant destin de Noor et Domitille, deux lycéennes sensuelles et sauvages. Nos héroïnes veulent vivre à 1 000 à l’heure, avec une force de vie et de mort époustouflante : soirées – trop – arrosées, amours interdites et dangeureuses, fascination pour l’auto-destruction, relations compliquées entre filles… Dans cette cruelle chronique d’une amitié hors normes, le tout jeune Thomas Gilbert explore avec brio les affres de l’adolescence. Il mène son récit tambour battant. Un récit porté par un dessin énergique, survolté et inspiré – acide.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir