5 cm per second

Les éditions Pika dévoilent les deux premiers volumes de 5 cm per second, l’adaptation en manga du film d’animation éponyme signée Makoto Shinkai et Yukiko Seike.

C’est donc le réalisateur Makoto Shinkai qui réalise lui même la déclinaison en manga de son long métrage d’animation. Il avait déjà fait de même auparavant pour son chef-d’oeuvre Your Name (édité en langue française par Pika).

C’est le jour de la rentrée. Akari arrive dans la même classe de CM1 que Takaki. Quelques minutes plus tard, ils font la connaissance dans la bibliothèque de l’établissement. A la demande de la fille, le jeune garçon lui montre alors ses endroits préférés : le majestueux cerisier et le temple. C’est le début d’une belle amitié.

Leurs vies se séparent lorsque de nouveaux leurs parents sont mutés dans une autre ville. Takaki part dans le sud, tandis qu’Akari part pour le nord du Japon. Ils s’écrivent régulièrement et leur attirance se développe alors par missives interposées…

Makoto Shinkai imagine une belle et tendre histoire d’amour entre deux adolescents qui sont éloignés par des milliers de kilomètres. Cette romance est plutôt sympathique et gentillette. Sans révolutionner le genre, elle permet de passer un agréable moment de lecture. On regrettera le rythme parfois un peu lent de certaines séquences.

Pour accompagner le réalisateur, c’est Yukiko Seike qui réalise la partie graphique. Celle-ci est plutôt jolie, très fluide et tout en douceur, comme l’exige le propos du récit.

Article posté le vendredi 20 mars 2020 par Damien Canteau

5 cm per second de Makoto Shinkai et Yukiko Seike (Pika)
  • 5 cm per second tome 1
  • Scénariste : Makoto Skinkai
  • Dessinateur : Yukiko Seike
  • Éditeur : Pika, collection Shônen
  • Prix : 8.20 €
  • Parution : 29 janvier 2020
  • ISBN : 9782811651657

Résumé de l’éditeur : La première fois que le jeune Takaki rencontre sa camarade Akari, c’est à la rentrée du CM1. Elle vient de déménager à Tokyo et est nouvelle dans l’école. Tous deux sont habitués à changer de ville au gré des mutations professionnelles de leurs parents, ce qui les rapproche immédiatement. Peu à peu, leurs points communs se muent en amitié, puis cette amitié se transforme en amour. Mais leur histoire est interrompue par cette même fatalité : la famille d’Akari est mutée dans le nord du Japon, puis Takaki doit partir pour Tanegashima, une île isolée du sud… Pourtant, malgré cette distance, le lien qui les unit ne sera pas rompu.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir