Amazonia #1 Reportage en enfer

Notre avis : En pleine forêt amazonienne, un photographe est poursuivi par une troupe d’hommes qui veut récupérer son appareil photo. Pour leur échapper, il se réfugie dans une village indien. Reportage en enfer est le premier volume de Amazonia, un album de Jean-Claude Bartoll et Nicolas Otero aux éditions Emmanuel Proust.

Au coeur de la forêt amazonienne, Joss Kervn est venu faire des repérages pour un article sur la déforestation massive et l’isolement des populations locales. Alors qu’il a compilé des témoignages de brésiliens autochtones et pris des photos, il assiste à une bagarre sanglante entre des villageois et des hommes de main de cartels locaux. D’ailleurs ces derniers décident de raser et brûler toutes les habitations. Surpris par l’un d’eux, Joss est alors pourchassé par ses sbires à travers la jungle. Après de multiples péripéties, il se trouve à la lisière d’un village isolé…

Prévue en deux volets, la série Amazonia ravira les amateurs d’aventures pures. La jungle, un héros, une course-poursuite, des obstacles, des morts et un lieu de réconfort : tous les ingrédients – peu originaux – sont réunis pour passer un moment de lecture plutôt agréable. Même si au fond, en fermant le livre, on a pas retenu grand chose. La faute à un air de déjà vu ! Si la chasse à l’homme imprime un rythme haletant au récit, la partie concernant les indiens Achuars est la plus intéressante, notamment par les rites shamaniques et la réduction des têtes après la mort d’adversaires. Reste aussi la thématique intéressante de la déforestation – trop eu entrevue dans ce premier volume – qui devrait prendre, on l’espère, plus de place dans le second tome.

Si le récit de Jean-Claude Bartoll, ancien grand reporter, est très (trop ?) manichéen, le point fort de Amazonia est surtout à mettre à l’actif du dessin de Nicolas Otero. Il faut souligner que l’auteur de AmeriKKKa (avec Roger Martin , Emmanuel Proust) réussit admirablement en rendre l’ambiance de moiteur de la forêt et ses couleurs sont bien senties.

Article posté le samedi 02 avril 2016 par Damien Canteau

Récit d'aventure, Reportage en enfer est le premier volet de Amazonia signé Jean Claude Bartoll et Nicolas Otero aux éditions Emmanuel proust, décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Amazonia, tome 1/2 : Reportage en enfer
  • Scénariste : Jean-Claude Bartoll
  • Dessinateur : Nicolas Otero
  • Editeur : Emmanuel Proust
  • Prix : 14€
  • Parution : 09 février 2016

Résumé de l’éditeur : Joss Kerven est un journaliste-réalisateur indépendant. à l’approche de la quarantaine, après de douloureuses vicissitudes personnelles, il décide de partir au Brésil afin de tourner un documentaire sur les indiens d’Amazonie. Mais Joss a l’art de se fourrer dans les ennuis. Il va prendre fait et cause pour de malheureux paysans sans terre violentés par des milices de grands propriétaires et sera accusé de meurtre. Il n’aura alors d’autre choix que de s’enfoncer dans la profondeur de la jungle brésilienne… Ses ennemis le croiront mort mais Joss va être recueilli par les indiens les plus terrifiants d’Amazonie : les Jivaros. D’abord terrifié et retenu prisonnier, il se fera accepter par le clan pour ses qualités propres et son courage. Il ira jusqu’à s’identifier complètement aux jivaros en vivant « hors du temps » au fond de l’Amazonie mais la justice des  » blancs  » ne l’a pas oublié pour autant… Itinéraire contemporain et aventureux d’un Européen qui va devenir un jivaro malgré lui… Et subir la violence du monde « moderne » qui menace les natifs de la forêt amazonienne.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir