Chevalier des sables #1

Notre avis : Les éditions Sarbacane dévoilent le premier volume du Chevalier des sables, un album jeunesse mêlant l’Histoire, le fantastique et l’humour. Le récit, plutôt efficace de Fabien Grolleau, se situe au Moyen-Age pendant la période de la première Croisade à la fin du 11e siècle. Godefroy de Bouillon, le héraut des chrétiens se rend de nouveau en terres saintes pour repoussés les musulmans aux portes de Jéricho. L’arrivée de l’homme ne ravit pas du tout Sigismond, son neveu, beaucoup moins brave que son oncle. Frêle et lâche, il va croiser le fer avec un énorme colosse à l’immense bras qui protège la cité. Ce étrange personnage est un signe divin pour les habitants asservis par les chrétiens.

Rarement mis en image (surtout pour les plus jeunes), l’époque des Croisades n’est pourtant pas un moment qui prête à sourire. Le scénariste s’y essaie grâce avant tout à son personnage principal Sigismond, anti-héros qui ne le restera pas longtemps. Le message sous-entendu concerne aussi les religions, les guerres qui en découlent et les extrémistes des deux bords. L’histoire passe plutôt bien grâce aussi à un petit humour bien senti.

La partie graphique portée par Robin Raffalli, dont c’est le premier album, est le point fort de l’album. Le trait vif et humoristique (qui pourrait ressembler à celui de Thomas Gilbert dans Bjorn le morphir, Rue de Sèvres) lui permet de donner beaucoup de rythme à ses planches.

Article posté le mardi 10 novembre 2015 par Damien Canteau

  • Chevalier des sables, tome 1 : Le colosse de Jéricho
  • Scénariste : Fabien Grolleau
  • Dessinateur : Robin Raffalli
  • Editeur: Sarbacane
  • Parution: 04 novembre 2015
  • Prix: 12.50€

Résumé de l’éditeur : Sigismond rêvait d’aventure, le voilà servi ! Petit protégé de son oncle, le très pieux et bouillonnant chef des croisés Godefroy de Bouillon, le frêle chevalier traîne sa cotte de mailles sous le torride soleil de Jéricho… Jusqu’à ce qu’un colosse au bras tentaculaire vienne semer la terreur dans les rangs des envahisseurs. Pour régler l’affaire, Godefroy mande son neveu et l’affreux Renaud de Châtellerault, chevalier cruel et sanguinaire ! Haro ! Haro !

Héros malgré lui, Sigismond va user de ruse plu- tôt que de force pour percer à jour le secret du redoutable colosse. Un récit épique où la légende laisse la part belle à l’humour !

 

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée). Il est le rédacteur en chef du site Comixtrip.

En savoir