Cobalt

Notre avis : Alors qu’il est retiré des affaires mais toujours dans les petits papiers, Cobalt doit réaliser une dernière mission : tuer quatre personnes. Pablo de Santis et Juan Saenz Valiente imaginent Cobalt, un très bon polar fantastique édité par Michel Lafon.

M. Cobalt possède une belle couverture : il est pharmacien. Sa double vie l’a emmené par le passé à être un tueur à gage. Rangé des affaires, il doit reprendre du service lorsque Cuivre le recontacte de la part de Zinc : il doit éliminer quatre personnes.

Avant de partir, l’homme mystérieux lui demande de fabriquer des balles spéciales parce que ses futures cibles sont elles aussi spéciales…

Ce récit de Pablo de Santis est d’une belle efficacité. Construit comme un polar classique, à la « James Bond », à l’ancienne, il prend une tournure fantastique intelligente dans la seconde partie de l’album. L’auteur argentine glisse dans les pattes de son personnage principal, quatre créatures mi-humaines, mi-algues quasi invincibles.

En face d’elles, il imagine Cobalt, un héros plutôt âgé, très ingénieux, fort dans les potions et autres produits chimiques mais aussi dans le tir au revolver : un tueur à l’ancienne.

Pour l’accompagner dans ce projet, Pablo de Santis a fait appel à Juan Saenz Valiente. Le dessinateur argentin dévoile un trait singulier et original restituant bien l’ambiance rétro de l’album. Ses belles planches en bichromie varient à chaque nouveau chapitre.

Article posté le vendredi 14 avril 2017 par Damien Canteau

Cobalt de Pablo de Santis et Juan Saenz Valiente (Michel Lafon) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Cobalt
  • Scénariste : Pablo de Santis
  • Dessinateur : Juan Saenz Valiente
  • Editeur : Michel Lafon
  • Prix : 13.95€
  • Parution : 13 avril 2017

Résumé de l’éditeur : M. Cobalt, un pharmacien sexagénaire, est en réalité un agent  » endormi  » depuis longtemps.M. Cuivre, une vieille connaissance, se rend à la pharmacie et lui demande de réaliser une toute dernière mission, éliminer quatre personnes. Cobalt n’a aucune envie de reprendre du service mais il sait bien que si son ancien chef fait appel à lui, c’est que la situation est désespérée…
La ville est devenue plus sombre ces dernières années, les jeunes et les familles l’ont abandonnée, la violence et la tristesse y sont reines, les assassinats et les suicides se répètent jour après jour. La ville est aux prises avec un gouvernement d’êtres malfaisants.
Cobalt entre dans une vieille bibliothèque ; à l’intérieur d’un livre, il reçoit sa première instruction : tuer le capitaine Morand qui vit à l’hôtel Titanic. La ville est entre les mains de ce monstre qui détient une étrange algue noire aux pouvoirs maléfiques…

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir