Corps et âme

Notre avis : Après un très beau succès critique avec Balles perdues, le trio Walter Hill, Matz et Jef se reforme pour conter Corps et âme, un polar mouvementé plutôt réussi aux éditions Rue de Sèvres.

Franck est un tueur à gages réputé et craint. Il enchaîne les contrats comme par exemple l’assassinat de Sebastian Kaye le célèbre mannequin. Quelques semaines plus tard, il est reçu par Gleason pour une nouvelle mission : tuer un rival qui veut sa peau. Pour cela il doit attendre qu’il rentre en ville. Dans un bar, il rencontre Johnnie, une belle femme avec laquelle il aura une aventure. Le jour J, il pense effectuer facilement sa basse besogne mais il est stoppé dans son élan. Frappé à la tête, il se réveille quelques jours plus tard dans le corps d’une femme…

Si les 40 premières pages donnaient beaucoup d’allant à Corps et âme, le changement physique involontaire de Franck laisse un goût amer en bouche, faisant retomber un suspens jusque là très intéressant. Il faudra attendre de nouveau une quarantaine de planches pour retrouver un intérêt à l’histoire. Cette baisse de régime – qui est pourtant le nœud du récit – ne convainc guère. Néanmoins, les tourments psychologiques du personnage principal sont plutôt bien cernés et son envie de vengeance compréhensible.

Le récit de Matz et Walter Hill est en somme un bon polar qui aurait pu être un excellent polar sans cette petite baisse de tension au climax de l’histoire. Comme dans la série-phare qui l’a fait connaître, Le tueur (avec Jacamon, Casterman), Matz met en scène de formidables ambiances de suspens et de bas-fonds de San Francisco ou en Asie très réussies. La partie graphique de Jef est électrique et restitue parfaitement les ambiances de suspens. C’est fort et c’est piquant.

Article posté le jeudi 31 mars 2016 par Damien Canteau

Corps et âme de Walter Hill, Matz et Jef aux éditions Rue de Sèvres, décrypté par Comixtrip le site Bd de référence
  • Corps et âme
  • Scénaristes : Walter Hill et Matz
  • Dessinateur : Jef
  • Editeur : Rue de Sèvres
  • Prix : 18€
  • Parution : 16 mars 2016

Résumé de l’éditeur : Frank Kitchen, redoutable tueur à gages réputé pour son efficacité et sa discrétion tombe dans un piège et se retrouve dans une situation totalement inédite. La pire des vengeances n’est peut-être pas la mort…

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir