Degenarate housewives, intégrale volumes 1 à 5

Notre avis : Les éditions Dynamite publient l’intégrale des volumes 1 à 5 de Degenerate Housewives pour le label Petit Pétard, signé Rebecca. Cet album adulte met en scène Catherine, une femme au foyer qui va se découvrir une libido d’enfer et devenir lesbienne.

Catherine Mitchell, gentille ménagère de 44 ans, abonnée à Elle et à Tupperware Magazine, mère de deux charmants adolescents et mariée à un homme dévoué qui l’adore…Voulant pimenter un peu son couple, elle demande à son amie Patty un conseil. Le lendemain, elle se rend chez la jeune femme qui travaille chez un gynécologue-obstétricien. Là, cette dernière glisse de la drogue dans son verre et c’est le début d’une partie fine avec elle. Catherine Mitchell n’est plus… Elle est dorénavant attirée par les femmes. Entre Patty, la voisine qui jardine ou encore Jenny, le sexe est débridé.

Les amours lesbiennes de Catherine sont transposées dans cette intégrale de 250 pages signées Rebecca. Si les scénarios de différentes histoires ne sont pas d’une folle originalité dans sa conception et dans sa réalisation (ce n’est pas ce que l’on demande réellement à ce genre de bandes dessinées), le bon point est le côté graphique. Le trait en noir et blanc de l’auteure est assez réussi et efficace. Ciblé pour les lecteurs adultes masculins, l’album ravira ce style d’amateurs. Il faut souligner que la vie d’une femme bourgeoise, bien dans sa peau, avec mari et enfants, timide mais qui s’émancipe sexuellement est très prisée des lecteurs de récits pornographiques.

Article posté le lundi 08 février 2016 par Damien Canteau

  • Degenerate housewives, intégrale volumes 1 à 5
  • Auteure : Rebecca
  • Editeur : Dynamite, label Petit Pétard
  • Prix : 16€
  • Parution : 28 janvier 2016

Résumé de l’éditeur : Bienvenue à Hillvale, une petite bourgade du Connecticut, où Catherine Mitchell, une femme au foyer, comme il en existe tant d’autres, se découvre une libido tonitruante Fini les soap à la télé et les réu’ Tupperware©, les journées de Cathy sont désormais ponctuées par des ateliers de minous à brouter et de troufignons défoncés. Degenerate Housewives est une parodie caustique de la famille idéale et de la classe moyenne. De fait, Rebecca n’hésite pas à pousser le bouchon très loin et à faire tomber sa créature, archétype de la MILF, dans toutes les formes de perversions imaginables.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir