Emilie voit quelqu’un, tome 2

Après un premier volume qui nous avait beaucoup plu, Théa Rojzman et Anne Rouquette dévoilent Psy à psy l’oiseau fait son nid, le tome 2 de Emilie voit quelqu’un.

Dans le précédent volume, la vie d’Emilie n’était pas simple : jeune femme proche de la trentaine, professeur des écoles et au look étrange de Mary Poppins (son surnom qu’elle déteste). Son travail lui pèse et ses élèves, elle les supporte de moins en moins. A la maison, ce n’est pas mieux, Romain, son ami, est un éternel adolescent, qui passe son temps devant la télé ou les jeux vidéos. Leur couple bat de l’aile car ils n’arrivent plus à communiquer. Ajouter à cela, Thérèse, sa grande sœur, pharmacien et à qui tout réussi ; des parents qui lui en font la remarque tout le temps. C’est l’escalade vers la grosse déprime. Son collègue, accro aux nouvelles technologies et aux applications médicales lui suggère de se faire suivre par un psy. Il en connaît une : Madame Soulac, une psychanalyste de 80 ans aux méthodes singulières.

Dans le tome 2, le lecteur retrouve Emilie. Finie la tenue de Mary Poppins, elle semblerait aller mieux. Toujours en analyse psychologique chez Madame Soulac, elle a décidé de sourire à la vie. L’heure de la rentrée a sonné, elle est plus zen, plus ouverte avec ses élèves. Elle prône plus de liberté dans sa classe, plus de dialogue.

Chez elle aussi, il y a du changement : nouvelle déco et plus de folie avec ses deux amies. Elle s’inscrit même sur un site de rencontre…

Et si la thérapie sur Emilie fonctionnait ? C’est le cœur de ce nouvel opus de Emilie voit quelqu’un, un album rafraichissant et drôle. Cette belle suite signée Théa Rojzman est toujours aussi sympathique, accrocheuse et attendrissante. Le lecteur s’identifie facilement à la jeune héroïne (femme ou non) tant les questions, les doutes et les névroses peuvent ressembler à celles que nous pouvons avoir. Formée à la thérapie sociale, la scénariste sait de quoi elle parle. Comme pour le premier volume, elle met en scène la vie d’Emilie, véritable tourbillon d’énergie. Pour accompagner son histoire, elle fait des focus sur les grands concepts psychanalytiques à travers le personnage de Mickaël, le collègue hyper connecté de la jeune femme (sur des doubles pages).

Le trait d’Anne Rouquette est très coloré, d’une belle lisibilité, qui apporte lui aussi sont lot d’humour. Un petit album frais et rigolo pour déconstruire les mythes de la psychanalyse et la dédramatiser. Une belle réussite !

Article posté le vendredi 15 septembre 2017 par Damien Canteau

Emilie voit quelqu'un 2 de Théa Rojzman et Anne Rouquette (Fluide Glacial) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Emilie voit quelqu’un, volume 2 : Psy à psy, l’oiseau fait son nid
  • Scénariste : Théa Rojzman
  • Dessinatrice : Anne Rouquette
  • Editeur : Fluide Glacial
  • Prix : 16€
  • Parution : 23 août 2017
  • IBAN : 9782352077794

Résumé de l’éditeur : Après un tome 1 plébiscité par la presse, Émilie s’est reprise en main ! Elle est enfin prête à aller de l’avant et décide de mettre un terme à sa thérapie. Pourquoi en aurait-elle encore besoin, vu que tout va si bien ? Enfin, c’est ce qu’elle croit ! Elle apprendra dans ce second volet, grâce à la thérapie, à se poser les bonnes questions et peut-être trouver ce bonheur qu’elle désire tant !

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir