Fante Bukowski, volume 2

Après un premier volume qui avait enchanté la critique, Noah Van Sciver dévoile le deuxième opus de Fante Bukowski, son écrivain qui n’a encore rien publié.

Colombus dans l’Ohio. Fante Bukowski a décidé de se retirer loin de chez lui pour pouvoir enfin produire en paix. Pour cela, il loue une chambre miteuse dans un motel qui ne l’est pas moins. Le patron de l’établissement ne veut pas de problème avec ses clients et donc le met en garde.

Lui de toute façon, il veut écrire, pensant être le plus grand écrivain contemporain vivant. Si aucun éditeur n’a retenu ses textes, lui est persuadé, il est le meilleur. En attendant, il se rend à une nuit de la poésie où il tente de faire connaître son talent…

Encore un volume de grand valeur avec ce Fante Bukowski. Noah Van Sciver, auteur reconnu dans le monde de la bande dessinée indépendante américaine, poursuit la quête de réussite de son personnage principal.

Avec une grand justesse d’observation, il dépeint cette Amérique des petites gens, l’Amérique profonde des villes moyennes, celle très actuelle des années 2010. Colombus dans l’Ohio, les motels déclassés, les prostituées et la recherche incessante de la réussite dans un pays où le capitalisme est érigé en Dieu tout puissant, laissant de côté des millions d’anonymes.

Si Fante Bukowski a un ego surdimensionné, véritable tête à claques, il peut parfois faire preuve d’humanité. En effet, Kelly Perkins de son vrai nom s’identifie à John Fante et Charles Bukowski, rien que ça ! Dans ce volume, il lui est aussi difficile d’accepter le succès de Audrey, son ex-copine qui vient de publier un livre.

Fante Bukowski : un deuxième volume intelligent et accrocheur de cet écrivain maudit dans une Amérique qui laisse de côté les plus pauvres. Porté par un récit d’une grande valeur narrative, Fante Bukowski enchante aussi par une partie graphique forte et efficace.

Article posté le vendredi 15 décembre 2017 par Damien Canteau

Fante Bukowski de Noah Van Sciver (L'employé du moi) décrypté par Comixtrip
  • Fante Bukowski, volume 2
  • Auteur : Noah Van Sciver
  • Editeur : L’employé du  moi
  • Prix : 17€
  • Parution : 13 octobre 2017
  • IBAN : 9782390040354

Résumé de l’éditeur : Une année s’est écoulée depuis que nous avons quitté Fante Bukowski. Il lutte toujours pour faire reconnaître son travail d’écrivain auprès des élites littéraires. À ce jour, il n’a toujours pas été publié, ce qui ne l’empêche pas de fantasmer son futur succès. Dans ce second volume, il se veut poète. Orgueilleux et arrogant, il n’est pas du genre à remettre en cause ses capacités et las d’essuyer les refus des éditeurs qui ne comprennent rien à rien, il décide de s’autopublier. Alors qu’il s’échine laborieusement à essayer de vendre les 20 000 exemplaires de son fanzine de 8 pages, Audrey, son ex-copine, connaît quant à elle la consécration avec la publication de son dernier roman. Malgré son caractère relativement antipathique, Fante Bukowski est un personnage pour le moins attachant. Dans l’ombre de son ego âpre se cache un être sensible en quête d’amour. Si Audrey cherche à renouer avec lui, c’est peut-être grâce à la rencontre inattendue d’une prostituée que sa vie va prendre un nouveau tournant… N’en déplaise aux critiques, Noah Van Sciver est une étoile montante de la bande dessinée indépendante américaine. Bientôt, il comptera parmi les auteurs majeurs du XXIe siècle. La légende est en route. Dans ce second volume de Fante Bukowski, il démontre sa capacité à manier l’art de la parodie en forçant les traits, sans jamais tomber dans la caricature ou le pathos.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir