Geofront

Notre avis : Geofront est un monde souterrain dans lequel résident tous les exclus de la société. Parmi eux, il y a Komigida, Théo et son père qui vont vivre des aventures dans Geofront, le manga signé Reibun Ike aux éditions Taifu Comics.

Théo et son père, tueur à gages habitent un appartement dans le Geofront – un monde souterrain loin des habitants de la surface de la Terre. Pour garder le petit garçon et lui donner des cours, son père a choisi Komigida, un étudiant brillant qui ne rêve que d’une chose : continuer ses études dans une université à l’extérieur de ce monde si sombre et régit par la mafia. Il faut dire qu’il est quasiment impossible pour un habitant originaire des souterrains de trouver un travail à la surface, il faut donc terminer premier de sa faculté pour aller y vivre.

Ainsi la vie à trois commence à plaire de plus en plus au jeune garçon et son professeur particulier aussi – il gagne plutôt très bien sa vie – et le père lui fait de plus en plus confiance; le laissant souvent seul avec son fils pour aller terminer ses contrats…

Voilà un titre original et plutôt accrocheur des éditions Taifu Comics ! Les histoires courtes dévoilées par Reibun Ike sont portées par des personnages intéressants d’un point de vue psychologique : le professeur à domicile, jeune, beau, brillant, prévenant et maniaque; le fils, joyeux qui recherche une nouvelle maman et le père, tueur à gages, beau, musclé. D’ailleurs la relation entre les deux adultes est assez ambiguë, entre attirance et répulsion. Komugida est aussi attiré par Temisun, une danseuse dans bar pour prostituées. De plus, il y a même des couples gays dans le manga mais leur relation est toujours montrée d’une point de vue simple, positive et de couple – sans sexe – comme notamment Peto et son ami.

Les récits ont pour toile de fond un monde souterrain, confiné, sombre et qui semble aux mains d’hommes de la mafia. Ce huis-clos – qui ressemble à la série télévisée La Belle et la Bête (Beauty and the Beast) diffusée sur La cinq dans les années 90 – apporte aussi son lot de tensions et d’envie de liberté. La violence émaille aussi les pages de ce recueil. De belles histoires entre romance et action, teintées d’un humour appréciable.

Article posté le samedi 09 avril 2016 par Damien Canteau

Geofront un manga yaoi de Reibun Ike aux éditions Taifu comics, décrypté par Comixtrip le site Bd de référence
  • Geofront
  • Auteure : Reibun Ike
  • Editeur : Taifu Comics
  • Prix : 8.99€
  • Parution : 16 mars 2016

Résumé de l’éditeur : Un monde souterrain dans lequel résident tous les exclus de la société. Komugida veut quitter à tout prix les sous-sols de Geofront en s’inscrivant dans une université à la surface, mais revient finalement vivre sous terre pour travailler en tant que professeur particulier d’un jeune garçon possédant des dons de divination, du nom de Theo. Le père de ce dernier, Nagasa, est d’après lui un « tueur de la mafia » !  Une vie somme toute ordinaire pour les habitants de ces souterrains, qui tentent tant bien que mal de survivre dans un milieu hostile et exclu de la surface de la Terre.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir