Inferni, tome 1 : Héritage

Notre avis : Anton doit aller vivre chez sa tante dans un manoir mystérieux. Très galère pour le jeune garçon, des phénomènes étranges apparaissent la nuit. Grelin, sur un scénario de David Boriau, dévoile le premier opus de Inferni, une belle histoire fantastique jeunesse.

Anton, 9 ans, est sur la route pour aller chez sa tante, Méryl. Ses parents ne s’entendent plus et vont divorcer. Le jeune garçon doit donc rester au moins deux mois chez cette femme mystérieuse, très renfermée sur elle et qui s’habille tout en noir.

Depuis la mort de son mari, elle ne parle plus beaucoup et son immense demeure tombe en ruine. Dès l’entrée, Anton se sent mal, il est persuadé que le manoir est hanté. Contrairement à sa tante, il est accueilli chaleureusement par Léonie, la gouvernante noire qui fait les meilleures crêpes du monde et par Méphy, un petit bouc très gentil.

La première nuit, il doit d’ailleurs se défendre d’une poupée animée qui le fixe. Armé d’une batte et aidé par le petit animal, il réussit à la mettre hors état de nuire.

A l’école, cela n’est pas mieux. Sa tante, Léonie et sa maison font l’objet de moqueries très dures de la part des autres enfants. Seule Alice essaie de discuter avec lui et le comprendre. Elle est aussi un peu à l’écart de ses camarades. Enthousiasmée par ce qu’il lui raconte, elle veut voir de près ces phénomènes étranges. Tandis qu’Anton veut partir de ce village où il s’ennuie…

Sans être très révolutionnaire, le récit de David Boriau est néanmoins agréable et extrêmement accrocheur. Il mêle avec malice le fantastique, l’action, l’aventure et la magie très noire. Il imprime une très belle ambiance à son histoire : du mystère, du suspense et même un peu d’angoisse; tout cela est idéal pour captiver les jeunes lecteurs.

L’univers riche en aventures porte aussi de nombreuses thématiques contemporaines très bien amenées : les relations parents-enfants, les couples qui divorcent avec fracas et au centre un petit garçon, le fanatisme religieux par 3 frères inquiétants, mais aussi le rejet des personnes différentes (Méryl, Anton ou Alice). Tout cela confère au récit une très belle dimension moderne.

Le scénariste de Passages secrets (avec Goum, KSTR) pimente son récit de moments cocasses et de dialogues savoureux qui apportent beaucoup d’humour, très appréciable.

Pour mettre en image ce bon début de série, David Boriau a fait appel à Grelin, auteur notamment de La colo (avec Benjamin Ferré), de Boufbowl (avec Maxe L’Hermenier) ou Une petite tentation (avec Jim). Il dévoile des planches vives et dynamiques dans la veine manga. L’ambiance mystérieuse et humoristique est bien restituée par un dessin punchy.

Article posté le jeudi 23 mars 2017 par Damien Canteau

  • Inferni, tome 1 : Héritage
  • Scénariste : David Boriau
  • Dessinateur : Grelin
  • Editeur : Jungle
  • Prix : 12.95€
  • Parution : 22 mars 2017

Résumé de l’éditeur : Et si votre héritage était un monde secret ? Suite au divorce de ses parents, Anton doit aller vivre chez sa tante Méryl qu’il n’a pas vu depuis des années… Elle vit dans un manoir effrayant où se cache un secret qu’aucun homme ne devrait découvrir !

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir