Insoumises

Notre avis : Insoumises suit le parcours de trois formidables héroïnes de la Guerre d’Espagne à mai 68 en passant par la Seconde Guerre Mondiale. Ce très bel album est signé Javier Cosnava et Ruben Del Rincon aux éditions du Long Bec.

Oviedo dans Les Asturies, Espagne 1934. Les tensions commencent à poindre mais ce n’est pas encore la Guerre d’Espagne. A peine proclamée en 1931, la IIe République débute dans le sang avec la répression d’une insurrection dans cette région espagnole. Là, le lecteur découvre Albert Camus, armé de son carnet de notes, qui vient témoigner au reste du monde de cette tuerie exceptionnelle. Pourtant, pas le temps pour l’écrivain de se servir de son crayon qu’un obus tombe pas loin de lui. Lorsqu’il reprend ses esprit, il est face à trois femmes qui sont là pour défendre la république. Il y a Fé, Caridad et Esperanza, les Insoumises…

Voilà une bande dessinée d’action, d’aventure et féministe ! Car si les personnages principaux sont des femmes, elles sont fortes, se battent mieux que les hommes, sont Insoumises et sont éprises de liberté. Toujours prêtes à défendre la démocratie et la république, le lecteur les retrouve donc à trois périodes importantes de l’Histoire de l’Europe : avant la Guerre d’Espagne, pendant la Seconde Guerre Mondiale et en mai 1968. Si Javier Cosnava a imaginé entièrement ces héroïnes, elles ressemblent à de nombreuses femmes qui ont jalonnées ces quatre décennies : des résistantes, des pionnières et des féministes.

Ce trio de choc et de charme est d’une grande complémentarité, Fé est d’une grande honnêteté, Caridad est la séductrice et Espéranza est la passionaria. De plus, l’une est hétéro, l’autre homosexuelle et la dernière bi : une idée originale pour parler de la liberté de la femme concernant sa sexualité.

Construit comme une fresque historique, Insoumises peut aussi rappeler les westerns spaghettis d’Ennio Morricone voire les films avec Belmondo (Week end à Zuydcoote), à savoir de l’action, du fond, le tout teinté d’humour.

Les 96 pages d’Insoumises sont portées par une excellente partie graphique de Ruben del Rincon. Avec ses planches couleur sépia, il restitue admirablement le propos intelligent du récit. Dynamique, son trait semi-réaliste est influencé par les mangas et les comics. Né en 1978, ce talentueux auteur a déjà travaillé avec Morvan sur les séries Jolin la teigne (Vents d’ouest) et Sir Pyle (3e cycle, Soleil), ainsi que sur les séries érotiques Nassao et Déviances (Tabou BD).

Article posté le dimanche 24 juillet 2016 par Damien Canteau

Très bel album Insoumises est signé Javier Cosnava et Ruben del Ricon aux éditions Long Bec, décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Insoumises
  • Scénariste : Javier Cosnava
  • Dessinateur : Ruben del Rincon
  • Editeur : Long Bec
  • Prix : 17€
  • Parution : 10 juin 2016

Résumé de l’éditeur : Ce récit du destin croisé de trois femmes (Fé, Esperanza et Caridad) est constitué de trois chapitres relatant les événements dramatiques majeurs survenus successivement en Espagne et en France, tels que successivement perçus par les trois héroïnes: la révolte des Asturies (1934), la fin de la Guerre civile espagnole (1938) et un raccourci de la défaite, de l’occupation et de la libération de la France (1939-1945). Les principaux faits historiques sont fidèlement retracés, y compris pour des événements ponctuels souvent méconnus. Mais au delà de cette dimension historique, reste l’essentiel du récit : l’amitié de ces trois femmes combattant dans la guerre, comme dans leur vie quotidienne… La liberté romanesque exercée dans le prologue et l’épilogue fait aussi intervenir Albert Camus, à deux moments clés de son existence.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir