Istrati, tome 1 : Le vagabond

Ecrivain ayant publié notamment Vers l’autre flamme qui lui valu les foudres des communistes, Panaït Istrati fait l’objet d’une biographie dessinée, signée Golo aux éditions Actes Sud BD.

Dans le premier volet (sur 3) de Istrati, le lecteur fait la connaissance de l’écrivain à travers l’enquête de Juliette Parry juste après son décès en 1935. Le lendemain, dans les pages de L’Humanité, un article au vitriol fustigeant l’homme comme fasciste. Il faut dire que dans son ouvrage Vers l’autre flamme, Istrati racontait son périple à travers l’URSS de Staline et laissait entendre que le peuple avait été dépossédé de sa Révolution. Une vision étonnante à l’époque de la part d’un communiste. Le pays très fermé ne pouvait pas recevoir de tels invectives de la part de l’un des siens.

Le rédacteur en chef de Juliette Parry la rencarde sur un certain Georges Ionesco, un Roumain comme Istrati qui l’aurait bien connu. La journaliste se rend alors dans le Huitième arrondissement de Paris pour en savoir plus sur cet homme qui déplaisait aux Communistes. Son ami pendant 22 ans débute l’histoire du futur auteur. Il entre pour la première fois en 1913 dans la boutique de bottier de Ionesco, lui demandant de l’aide. Il lui raconte alors sa vie…

Surnommé le Gorki des Balkans par Romain Rolland, Panaït Istrati a eu une vie des plus romanesques. Né à Bayonne en 1948, Golo ne pouvait que se pencher sur ce destin hors-du-commun de l’écrivain. Il faut souligner que ce dernier à énormément voyagé. Alexandrie, Le Caire, Naples, Constantinople, Alep, Beyrouth ou Athènes, il fit différent petits métiers pour survivre tout en écrivant. Vivant dans le dénuement total, Istrati ne renonça jamais à son amour des mots.

« La moindre ligne de Panaït Istrati est un portrait de lui, car jamais écrivain ne fût plus présent, corps et âme dans son œuvre. » dira Joseph Kessel de l’auteur roumain.

Méconnu du grand public français, l’histoire de Istrati est néanmoins prenante et étonnante. Vagabond comme le souligne le titre du premier volume, le lecteur se prend d’affection pour cet homme si attachant et exalté.

Istrati est nommé dans la Sélection Officielle 2018 à Angoulême : un choix audacieux mais mérité !

Article posté le mardi 16 janvier 2018 par Damien Canteau

Istrati 1 de Golo (Actes Sud BD) décrypté par Comixtrip
  • Istrati, tome 1 : Le vagabond
  • Auteur : Golo
  • Editeur : Actes Sud BD
  • Prix : 26€
  • Parution : 11 octobre 2017
  • ISBN : 9782330086732

Résumé de l’éditeur : « La moindre ligne de Panaït Istrati est un portrait de lui, car jamais écrivain ne fût plus présent, corps et âme dans son oeuvre.  » Joseph Kessel

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir