Journal d’Anne Frank

Notre avis : Tout le monde connait l’histoire tragique d’Anne Frank, cette jeune adolescente juive qui s’est cachée avec le reste de sa famille dans un appartement clandestin des Pays-Bas pour échapper aux rafles des nazis et qui termina sa courte vie dans un camp de concentration. Son fameux Journal, tombé dans le domaine public en 2016 – ce qui fait quelques polémiques depuis – est adapté fidèlement en bande dessinée par Antoine Ozanam et Nadji, aux éditions Soleil.

Ce formidable et poignant album est la déclinaison de L’annexe : notes du Journal du 14 juin 1942 au 1er oût 1944 que son père fit édité avec beaucoup de difficultés en 1947 (éditions Contact).

Antoine Ozanam réalise un numéro d’équilibriste pour pouvoir présenter devant son lectorat cette histoire maintes fois racontée et maintes fois adapté au cinéma ou à la télévision. A travers ces 144 pages, il décline l’existence de la famille Frank dans la fameuse Annexe, refuge des 4 membres de la famille mais aussi d’amis ou d’inconnus. Lieu à la fois mystérieux, oppressant mais protecteur, il permet un huis-clos fort et bouleversant.

Le scénariste de Gueule Noire (avec Lelis, Casterman), s’en sort avec plutôt avec les honneurs. Il faut souligner qu’il s’est associé à Nadji qui permet à son récit de trouver un écho positif à l’histoire poignante d’Anne. D’un trait simple, fluide et d’une grande lisibilité l’auteur dont c’est le premier album propose des planches qui tranchent avec le propos. Il les agrémente de couleurs d’une belle variété. On déplorera juste le peu de décors dans ses vignettes.

Journal d’Anne Frank : un bon complément au livre, très intéressant pour les collégiens ou les lycéens qui l’étudient.

Article posté le vendredi 12 février 2016 par Damien Canteau

  • Journal d’Anne Frank
  • Scénariste : Antoine Ozanam
  • Dessinateur : Nadji
  • Editeur : Soleil
  • Prix : 17.95€
  • Parution : 27 janvier 2016

Résumé de l’éditeur : Le jour de ses 13 ans, Anne reçoit en cadeau un cahier dont elle fait aussitôt son journal intime. Jeune juive allemande exilée au Pays-Bas, la jeune fille va raconter son quotidien, ses émois d’adolescente, la fuite, la cache, la peur…
Publié par son père Otto deux ans après la fin de la guerre, Le Journal d’Anne Frank sera traduit en plus de 70 langues et vendu à plus de 30 millions d’exemplaires.

 

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir