La Belle et la Bête

Notre avis : Alors que le film Disney est en salle depuis mars, les éditions nobi nobi ! proposent leur version du film d’animation à travers 2 mangas signés Mallory Reaves et le studio Dice.

Publiés cette année au Japon par Tokyopop, les deux mangas sont donc l’adaptation du film live Disney. Ils donnent la vision de Belle dans Le destin de Belle et celle de la Bête dans Le destin de la Bête.

  • Le destin de la Bête. Au cœur de la France, un châtelain vit dans l’opulence : immense demeure, riches décors, domestiques nombreux. Un jour que ce prince orgueilleux et détestable organise une fête somptueuse, une mendiante fait irruption dans la salle principale. Elle lui propose une rose qu’il refuse. Elle lui jette alors un sort maléfique : il est transformé en créature monstrueuse et ses domestiques en mobilier parlant. Force de la nature mais détesté de tous, il se mure chez lui et commence à lire. Même ses serviteurs ont peur de lui. Un jour, il est dérangé par un vieil homme qui lui vole sa rose…
  • Le destin de la Belle. Villeneuve. Un homme veille sur sa fille unique depuis que sa femme est décédée. Lettrée – ce qui se faisait peu à l’époque pour une fille du peuple – ingénieuse et très libre, elle est moquée par les habitants de son village. Gaston, le jeune homme rustre, tente même de la demander en mariage, en vain ! Comme tous les ans, elle demande à son père d’aller lui chercher une belle rose. Il part et se retrouve dans le château de la Bête…

Quelle excellente idée les éditions nobi nobi ! ont eu de publier ces deux mangas ! Simple dans leur construction, facile à lire par sa grande fluidité, ils sont l’adaptation du film par Mallory Reaves. En imaginant la vision des deux protagonistes, l’auteure dévoile une seule histoire; les deux récits étant très complémentaires. Pour plus de compréhension, nous vous conseillons néanmoins de commencer par Le destin de la Bête.

Mangas ciblés pour les jeunes lecteurs, ils atteignent parfaitement leur but : faire découvrir ce conte populaire au plus grand nombre. Légende connue notamment par le merveilleux-somptueux chef d’oeuvre de Jean Cocteau (film avec Jean Marais et Josette Day en 1946), mais aussi par le film d’animation Disney réalisé en 1991 par Gary Trousdale et Kirk Wise, elle fut dévoilé la première fois par Jeanne-Marie Leprince de Beaumont dans Magasin des enfants (1757).

Cette lecture nouvelle permet de redécouvrir La Belle et la Bête et surtout de lui donner une nouvelle dimension. Chaque tome permet de comprendre et de connaître les pensées et les sentiments des deux héros. En ce qui concerne le dessin, il est l’œuvre du Studio Dice qui fait le travail, simple, lisible, sans plus mais ne révolutionne rien.

Article posté le mercredi 10 mai 2017 par Damien Canteau

La Belle et la Bête de Mallory Reaves et le studio Dice (nobi nobi) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • La Belle et la Bête : Le destin de la Belle, Le destin de la Bête
  • Scénariste : Mallory Reaves
  • Dessinateurs : Studio Dice
  • Editeur : nobi nobi !
  • Prix : 7.20€ par volume
  • Parution : 26 avril 2017

Résumé de l’éditeur : L’histoire du point de vue de Belle. Il était une fois ……. un jeune et beau Prince, qui vivait dans un magnifique château ou` il donnait des fêtes somptueuses. Mais, trop dorlote´ par des domestiques pre^ts a` satisfaire ses moindres caprices, celui-ci e´tait devenu insolent et e´gocentrique. Lorsqu’une mendiante se pre´senta en quête d’un abri et lui offrit une simple rose en e´change de son hospitalite´, il la renvoya sans me´nagement, ignorant qu’il s’agissait en re´alite´ d’une myste´rieuse enchanteresse… Pour le punir de sa cruaute´, celle-ci jeta un sort sur le château, transformant le jeune Prince en une Bête effrayante et tous ses habitants en objets. De´sormais, son seul moyen de rompre la male´diction sera d’apprendre a` aimer et a` se faire aimer en retour, et cela avant qu’une rose enchante´e ne perde son dernier pe´tale… Sans quoi, prisonnier du cha^teau pour l’e´ternite´, il conservera a` jamais son hideuse apparence et ses domestiques leur forme d’objet… Quelques anne´es plus tard, dans le petit village de Villeneuve… Farouchement inde´pendante et solitaire, la jeune Belle vit avec son pe`re, Maurice, un artiste. Passionne´e de litte´rature, elle re^ve de parcourir le monde qui s’e´tend au-dela` des limites de son village, ce qui fait d’elle une e´nigme pour tous les villageois. Lorsqu’en se rendant au marche´, Maurice est attaque´ par des loups et se perd dans les bois, il trouve refuge par hasard dans le cha^teau de la Bête, de´sormais plonge´ dans le noir et fige´ dans la glace. Mais la Bête, furieux de son intrusion, le fait prisonnier. Apprenant la disparition de son pe`re, Belle se lance a` sa recherche et se retrouve a` son tour face a` l’hideuse cre´ature, aupre`s de qui elle plaide pour sa libe´ration. Elle finit par accepter de prendre la place de son pe`re… Qui sait si ce noble sacrifice ne pourrait pas faire tomber la terrible male´diction ?

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir