La flamme et l’orage, tome 2 : Les alchimistes

Notre avis : Après un premier tome très convaincant, Karim Friha dévoile le deuxième volume de sa série pour fantastique pour adolescents La flamme et l’orage, édité par Gallimard.

Dans le premier volet de cette belle saga, le lecteur faisait la connaissance de Léor, Carmine et Estevan, trois jeunes adolescents – qui associés – devaient combattre La flamme, un groupe sectaire qui avait mis la main sur leur ville. Contraints par les sbires de ces dirigeants, les habitants vivaient dans un grand dénuement. Il faut souligner que tous les récalcitrants sont changés en statue de pierre.

Dans le deuxième tome, le lecteur retrouve les trois protagonistes ainsi que Dahliane toujours pourchassés par La Flamme. De son côté, Estevan comprend le rôle important des Alchimistes – un groupe de rebelles au pouvoir en place – dont son grand-père fait partie. Quant à Léor, il découvre enfin le secret de sa naissance : il serait l’espoir de tout un peuple parce que le seul à pouvoir éteindre le pouvoir de La Flamme…

Un formidable souffle épique se fait sentir dans cette belle saga fantastique de Karim Friha. En mettant en scène, un peuple soumis au dictat d’une mystérieuse secte mais aussi des personnes principaux attachants, il mène le lecteur dans un récit d’action et de magie, mais surtout le maintient en haleine tout au long de l’album. Son univers fantasy très riche à l’ambiance steampunck ravira les amateurs du genre. Rondement menée, l’histoire comporte tous les ingrédients pour passer un excellent moment : de la magie, des combats, des complots, de l’endoctrinement, des privations de libertés et des rebelles au pouvoir. D’ailleurs, l’on peut faire de nombreux parallèles avec des situations contemporaines proches des dictatures mises en lumière dans cette série.

Ses héros de papier forment un cercle d’amis très complémentaires; chacun ayant un rôle bien précis dans la quête de liberté et de démocratie. L’ambiance de révolution, mais aussi de romantisme plane sur la série.

L’auteur du Réveil de Zelphire (Gallimard) fait fonctionner à merveille son imagination – sans révolutionner le genre – mais la narration est tout de même très efficace. Le gros point fort de l’album réside dans une formidable partie graphique aux influences manga. L’ambiance de mystère et de magie est servie par un trait d’une grande clarté, agrémenté par des couleurs sombres qui sont bienvenues.

Article posté le mardi 09 août 2016 par Nicolas Albert

  • La flamme et l’orage, tome 2 : Les Alchimistes
  • Auteur : Karim Friha
  • Éditeur : Gallimard
  • Prix : 14.50€
  • Parution : 02 juin 2016

Résumé de l’éditeur : Leor est recherché. Il a découvert que la Flamme se nourrit des consciences de ses adeptes pour ouvrir un passage vers une autre dimension, où attend le Messie. Tandis que l’Apôtre travaille activement à l’avènement de ce dernier, Dahlianne est fiancée de force au capitaine Calran et le bon Mickel est fait prisonnier. La menace s’étend ! Léor, qui a gagné à la naissance le pouvoir d’incarner un orage cosmique, porte en lui la seule arme capable d’éteindre la Flamme. Devra-t-il se sacrifier pour sauver la cité ?

À propos de l'auteur de cet article

Nicolas Albert

Nicolas Albert

Nicolas Albert est journaliste à la Nouvelle République - Centre Presse à Poitiers. Auteur de plusieurs livres sur la bande dessinée (Atelier Sanzot, XIII 20 ans sans mémoire…) ou de documentaires video, il assure également différentes missions pour le festival international de la bande dessinée d'Angoulême : commissaire d’expositions (Atelier Sanzot, Capsule Cosmique, Boule et Bill, le Théâtre des merveilles, Les Légendaires…), metteur en scène des concerts de dessins, rédacteur en chef de la WebTV et membre du comité de sélection.

En savoir