La nuit du misothrope

Notre avis : Tous les ans, à la même date, une personne disparait dans un quartier. Alors que le moment fatidique approche, les habitants sont de plus en plus tendus. Gabrielle Piquet dévoile La nuit du misothrope, un très beau roman graphique aux éditions Atrabile.

2 août. Dans exactement trois jours, une personne du quartier va disparaître mystérieusement, sans laisser de trace. Les habitants commencent à avoir des sueurs froides. Qui sera le prochain ? Depuis quatre ans, à chaque fois, dans la nuit du 4 au 5 août, une personne se volatilise; une personne seule, très isolée socialement.

Alors qu’ils ont peur, parmi eux il y a Josepha qui ne connait pas se sentiment. Il faut souligner qu’elle aussi est seule dans la vie mais elle offre son temps à ces personnes qui sont dans la même situation que la sienne. Elle crée du lien social. Tous les jours, elle apporte un peu de réconfort, du bonheur à ses congénères : là un journal, là une conversation, là un café… Le tout avec de la bonne humeur !

Après un formidable-original-excellent précédent album – Les idées fixes (Futuropolis, 2014), Gabrielle Piquet est enfin de retour avec un nouveau récit très réussi ! Il a fallu attendre trois ans pour retrouver une auteure de grand talent, originale dans les thématiques qu’elle aborde et dans sa narration d’excellente qualité.

Avec La nuit du misothrope, elle dévoile une non-enquête mais dépeint plutôt le portrait d’une petite communauté, avec ces personnes lambda, des anonymes mais avant tout par le personnage principal, Josepha, avec une très belle part d’Humanité en elle. Gabrielle Piquet interroge sur l’exclusion, sur la solitude mais avant tout sur la solidarité et le dévouement à son prochain.

Avec beaucoup de justesse et de sensibilité, l’auteure de Arnold et Rose (Casterman) réalise des planches en noir et blanc d’une redoutable efficacité. Son dessin d’un simple trait est d’une belle force graphique.

Article posté le mardi 04 avril 2017 par Damien Canteau

La nuit du misothrope de Gabrielle Piquet (Atrabile) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • La nuit du misothrope
  • Auteure : Gabrielle Piquet
  • Editeur : Atrabile
  • Prix : 17€
  • Parution : 14 mars 2017

Résumé de l’éditeur : A l’approche du 4 août, la terreur s’empare du quartier, car tous les habitants savent que la mystérieuse malédiction va inexorablement s’abattre : chaque année, durant la nuit du 4 au 5 août «quelqu’un» va disparaître. Les précédentes victimes avaient toutes quelque chose en commun, une particularité, un «défaut de caractère» qui en faisaient des exclus, ou des «invisibles» comme les appellent Josepha. Josepha, c’est le rayon de soleil du coin ; sans relâche et avec abnégation, elle fait sa «tournée», apporte le journal, boit un café, et tente à tout prix de créer du lien et de n’oublier personne. Mais le 4 août approche… Avec son parfum doux-amer et son atmosphère mélancolique, La Nuit du Misothrope ne se veut pas un «polar» et d’enquête ici il n’est pas question, et le petit monde mis en scène dans ces pages nous interroge bien plus sur des notions comme l’exclusion, la solitude et le dévouement que sur la recherche d’un éventuel coupable. Après une poignée d’albums aussi remarqués que remarquables, Gabrielle Piquet vient faire un petit tour chez Atrabile avec un livre où l’auteure s’est pour ainsi dire réinventée : narration et écriture sont toujours d’une aussi grande finesse, mais le trait lui, s’aventure désormais sur d’autres terrains, d’autres versants; loin de toute chapelle, Gabrielle Piquet trace sa route sans se soucier des modes et des tendances, avec toujours autant d’élégance et de sensibilité.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir