La petite mort(e)

Notre avis : Le fils de la Petit Mort et sa femme viennent d’avoir une petite fille. Macho de première, il aurait préféré un garçon. Il va tout faire pour rendre cet enfant. Davy Mourier dévoile La petite mort(e), un nouvel album de sa série phare La petite mort.

Dans la famille Petite Mort, Julien a pris le relais de son père pour effectuer la basse besogne, celle de faire passer à trépas les hommes et femmes sur Terre. Pour lui, c’est un travail agréable et sympathique et l’endroit où il se rend le plus souvent étant les maisons de retraite.

En rentrant chez lui, sa femme lui annonce la bonne nouvelle : il va être papa ! Mais le pire pour lui arrive : c’est une fille ! Macho de première – il traite mal sa femme qui doit tout faire dans la maison – il tente de rendre l’enfant pour l’échanger contre un garçon…

Avec toujours autant d’humour corrosif, un poil cruel et très noir, Davy Mourier poursuit les aventures de Julien et de sa femme. Pour pimenter sa série –  3 volumes parus – il a décidé d’y inclure une fille. Un crève-cœur pour le Grand faucheur, lui l’Homme de la maison, le vrai, le machiste de premier ! Pour qu’elle apprenne les rudiments du métier, il l’envoie à la Death School Academy où elle côtoie des enfants de divinités étrangères.

Le lecteur passe un excellent moment – avec beaucoup de rires – entre les scènes à la maison, celles lorsque Julien travaille ou celles à l’école. Comme pour les précédentes publications, l’auteur de Relation cheap avec Elosterv, parsème son récit de fausses publicités mais aussi une histoire parallèle mettant en scène des personnes âgées décédées qui arrivent devant le grand Rat du jugement des âmes.

Décors simples et a minima dans les planches de Davy Mourier pour laisser toute la place aux personnages et c’est un bon pari. Son trait est épuré et d’une grande lisibilité.

Article posté le vendredi 28 octobre 2016 par Damien Canteau

la petite mort(e) de Davy mourier (Delcourt) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • La petite mort(e)
  • Auteur : Davy Mourier
  • Editeur : Delcourt
  • Prix : 15.50€
  • Parution :  12 octobre 2016

Résumé de l’éditeur : Dans la famille Mort, on est faucheur de père en fils depuis que le trépas existe. Mais un jour, une gaffe protocolaire va changer ça. Papa Mort est dépité de vous annoncer la naissance de… La Petite Morte ! Personnage détestable et misogyne, Papa Mort, déçu d’avoir une fille, place la Petite Morte en école privée où ses copains de classe sont des faucheurs issus du folklore d’autres pays. Après des débuts difficiles, elle devient amie avec Mictlantecuhtli l’Aztèque (mais tout le monde l’appelle Mic), Hel la Scandinave et Orcus le Romain. Et surtout, elle tombe amoureuse de Patrick, le seul humain de l’école.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir