Le goût de la nectarine

Deux femmes en couple s’occupent de leur nièce. Édite par Sarbacane, Le goût de la nectarine de Lee Lai suit les pas de ce trio de personnages, entre émotions et sensibilité.

Bron et Max vivent ensemble depuis plusieurs années et deux fois par semaine, elles s’occupent de Nessie la nièce de Max. Ces moments sont de véritables bulles de bonheur et le temps est comme suspendu. Mais Bron doit faire face à ses démons et malgré l’amour que lui porte Max, elle repart dans sa famille ultra-catholique qui a énormément de mal à accepter qu’elle soit trans. Max s’accroche à ce qui lui reste, sa nièce et sa sœur. Nessie est la seule qui finalement ne juge pas et aime sans condition Tatie Max et Tatie Bron.

Je sais que le graphisme ne va pas plaire à tout le monde. Mais comme je le dis assez régulièrement, il faut parfois aller au delà de la première impression pour découvrir des œuvres magnifiques. Lee Lai vient prendre le lecteur par les tripes avec ces thèmes si forts. Elle nous parle de famille, d’amour, de tolérance et d’acceptation des différences. Indirectement elle dresse le portrait du monde tel qu’il peut encore l’être : fermé aux différences.

En basant l’histoire presque essentiellement sur les échanges et la parole entre les divers personnages, comme pour un huis clos, l’autrice renforce la nécessité de l’ouverture vers l’autre.

Touché, ému, triste, puis de nouveau une lueur d’espoir ce livre est hymne à l’amour. Si tout simplement nous regardions les gens avec notre regard d’enfant, le monde serait bien plus tolérant.

Article posté le vendredi 05 mars 2021 par Yoann

Le goût de la nectarine de Lee Lai (sarbacane)
  • Le goût de la nectarine
  • Autrice : Lee Lai
  • Editeur : Sarbacane
  • Prix : 25 €
  • Parution : 03 février 2021
  • ISBN : 9782377315598

Résumé de l’éditeur : Une ode à l’émancipation des femmes et à la tolérance. Bron et Max sont liées par un amour puissant et dévorant. Leurs escapades sauvages avec Nessie, la nièce de Max, constituent des îlots de bonheur qu’elles attendent chaque semaine avec impatience. Entraînées par le pouvoir d’imagination de l’enfant, elles peuvent être elles-mêmes et oublier leur quotidien pris en étau entre des tensions familiales, le rejet et l’isolement. Mais les vieux démons de Bron resurgissent et leur relation s’étiole… Les deux jeunes femmes n’auront d’autres choix que de s’ouvrir à leurs soeurs respectives, dont elles se sont autrefois détournées. Parviendront-elles à laisser de côté leur rancoeur et à trouver le chemin de la réconciliation.

À propos de l'auteur de cet article

Yoann

Yoann

Yoann Debiais est un amoureux de la bande dessinée depuis de nombreuses années. Le temps et les rencontres lui ont permis de s'ouvrir à des lectures plus humaines et plus profondes. Il partage sa passion sur Instagram sous le compte @livressedesbulles. N'hésitez pas à découvrir son univers fait de partages.

En savoir