Le journal d’Aurore, tome 1

Notre avis : Edité par L’école des loisirs entre 2006 et 2009, Le journal d’Aurore était signé Marie Desplechin. A travers les trois volumes de cette série jeunesse, l’auteure racontait le quotidien d’une adolescente – entre parents, amies et amours – et dix années plus tard, Agnès Maupré s’empare de cette œuvre pour en proposer une belle version dessinée aux éditions Rue de Sèvres.

Vivant dans une famille plutôt normale – des parents et deux sœurs – Aurore navigue dans l’adolescence, cette période si délicate de l’existence des hommes et des femmes. Entre Jessica, l’aînée qui veut se faire percer la langue et Sophie, la benjamine, tête à claque mais tête bien faite, pas évident d’exister quand on est la deuxième de la fratrie de trois sœurs.

Mais Aurore peut compter sur Lola, sa meilleure amie qui vit avec un vieux père divorcé très cool. Les garçons, l’homosexualité féminine , les fringues, les cours à n’en plus finir et le beau Marceau… Tout n’est pas un long fleuve tranquille dans la vie de la belle adolescente…

Composé comme un journal intime, Le journal d’Aurore a connu un succès dans sa première forme – les trois romans de Marie Desplechin – et risque de connaître le même engouement avec la version dessinée, auprès de jeunes filles. Ici c’est Marie Desplechin qui signe elle-même l’adaptation du scénario. A noter que le phénomène sera aussi visible sur les grands écrans en octobre 2016 sous la houlette de la réalisatrice Emilie Deleuze.

Grâce à Agnès Maupré, la vie d’Aurore est magnifiée. Il faut souligner que l’auteure nous avait énormément charmé et enthousiasmé par son Milady de Winter – la scénariste est tombée sous le charme de cet album et a alors décidé de confier le dessin du Journal d’Aurore à Maupré – et surtout Le chevalier d’Eon (les deux chez Ankama) et qu’elle continue avec cet album. Son trait léger et aérien, très proche de celui de Joan Sfar, pour lequel elle a travaillé sur la version animée du Chat du Rabbin, rend admirablement l’ambiance joyeuse et folle de l’existence d’Aurore. Ajouté à cela, des couleurs à l’aquarelle magnifiques et cela donne un album réussit graphiquement.

Article posté le vendredi 24 juin 2016 par Damien Canteau

Le journal d'Aurore de Marie Desplechin et Agnès Maupré aux éditions Rue de Sèvres, décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Le Journal d’Aurore, tome 1 : Jamais contente… toujours fâchée !
  • Scénariste : Marie Desplechin
  • Dessinatrice : Agnès Maupré
  • Editeur : Rue de Sèvres
  • Prix : 15€
  • Parution : 08 juin 2016

Résumé de l’éditeur : Aurore a deux soeurs qui la détestent, les parents les plus insignifiants possible, une aversion avérée pour toute forme d’effort scolaire, pas de passion identifiée… autant dire, dans l’ensemble, une vie moins passionnante que celle du rat taupe des plateaux d’Abyssinie. Heureusement, dans ce tableau sombre d’une vie d’ado de 3e, il y a Lola, son amie qui habite en face et la comprend, elle. Enfin, ça dépend des jours. Et puis le nouveau demi-frère de Lola, Marceau, élément perturbateur notoire. La vie n’est décidément pas un long fleuve tranquille à 14 ans et vaut bien les pages d’un journal.BD Tout Public.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée). Il est le rédacteur en chef du site Comixtrip.

En savoir