Les anges d’Auschwitz

Et si le commandant nazi d’Auschwitz était déstabilisé par une histoire d’anges ? C’est le coeur d’album Les anges d’Auschwitz, un récit poignant de Stephen Desberg et Emilio van der Zuiden.

Varsovie, Pologne. David grandit dans une famille bienveillante. Son père aime à lui raconter des histoires d’anges. A 18 ans, il rencontre Hanna. Ils veulent se marier mais un drame va les séparer. Les Allemands ont envahi la Pologne et mettent en place des lois raciales. Des soldats viennent les arrêter. Le père de David est abattu. Ils sont emmenés dans le Ghetto de la ville puis transférés par les trains à bestiaux vers Auschwitz et son camp de la mort.

Séparé des siens et d’Hanna, il espère grâce à sa croyance aux anges. L’Oberstumpführer Karsten dirige d’une main de fer le camp de concentration. Les humiliations et les morts se multiplient de jour en jour. Mais David semble intéresser le commandant. Il est intrigué par la vision du jeune juif sur les anges…

Des milliers d’albums de bande dessinée ont déjà abordé le thème de la Seconde guerre mondiale et des centaines, les camps de concentration. Il est donc toujours extrêmement délicat de s’y pencher. Mais, voilà, il s’agit de Stephen Desberg, le très grand scénariste ! Et pour cela, il a choisi de le raconter de manière subtile par la thématique des anges gardiens.

Alors qu’officiellement le régime nazi honnissait la religion, l’Eglise catholique et l’Eglise protestante ne se sont jamais mises en travers de la folie destructrice d’Hitler. Parfois même pour imposer sa stature de chef, il n’hésitera pas à utiliser des méthodes et des symboles chrétiens (ils sont détournés mais le fond est là). Donc les anges, qui sont avant tout issus de rites païens puis récupérés par la christianisme, sont une ouverture intelligente pour parler de camps de la mort.

Cette croyance déstabilise au plus haut point Karsten. A cause de David, le camp bruisse et cette lueur d’espoir est intolérable aux yeux du commandant. Il y a donc une connotation spirituelle voire philosophique dans le récit du scénariste de Billy the cat.

L’horreur, les morts et la souffrance sont superbement mis en image par Emilio van der Zuiden. Les visages de ses personnages sont d’une grande expressivité. Le trait est sobre et le découpage efficace, pour laisser un maximum d’espace au récit et à l’émotion.

Les anges d’Auschwitz : un album fort, dur et interrogateur. Une belle surprise !

Article posté le jeudi 26 mars 2020 par Damien Canteau

Les anges d'Auschwitz de Stephen Desberg et Emilio van der Zuiden (Paquet)
  • Les anges d’Auschwitz
  • Scénariste : Stephen Desberg
  • Dessinateur : Emilio van der Zuiden
  • Éditeur : Paquet
  • Prix : 17 €
  • Parution : 12 février 2020
  • ISBN : 9782888909781

Résumé de l’éditeur : La vie s’écoulait paisiblement à Varsovie en cet hiver 1929. Une famille heureuse, loin de se douter que cette paix ne durera pas longtemps. 1939, l’invasion allemande. Les juifs sont conduits dans le ghetto, première étape avant les camps… Auschwitz, l’horreur. Alors si un ange se présente à vous, il ne faut pas le laisser s’envoler. Elle s’appelait Hannah, et ce fut mon ange. Mais que peut un ange face à la barbarie, à l’indicible, au pire… Auschwitz aujourd’hui, c’est un silence qui hurle. Un silence pour nous laisser imaginer l’écho de l’horreur, la mémoire des cris et des prières. Parmi les portraits du souvenir, celui de David. Le regard de la douleur, mais aussi de l’espoir. La volonté de ne pas avoir été abandonné, de ne pas lâcher prise. Car même au coeur de l’inhumanité, les anges ne peuvent jamais être loin. Et celui qui pleure n’est pas toujours celui qui souffre le plus…

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir