Les cent nuits de Hero

Après le remarquable et remarqué Encyclopédie des débuts de la Terre, Isabel Greenberg propose Les cent nuits de Hero, un album nommé en Sélection Officielle 2018 à Angoulême.

Manfred et Jérôme, deux hommes d’un âge certain, discutent des femmes au coin du feu. Le premier raconte l’histoire avec sa première épouse. Il s’avère détestable et immonde dans ses propos envers elle. Pour prouver sa fidélité, il monta un stratagème avec son domestique. Il la retrouva dans son lit. Malgré le fait qu’elle lui dise qu’elle fut forcée par lui, il ne la crut pas et la tua.

Manfred donna alors ses critères pour une nouvelle épouse, tous aussi fous et abjects. Jérôme lui répondit qu’il connaissait cette perle, c’était Cherry sa femme ! Il lui proposa alors un pari : il avait 100 nuits pour la séduire pendant qu’il serait éloigné de son château.

Ce que le mari de Cherry ignorait c’est que son épouse était avant tout amoureuse de Hero, la domestique. Ainsi les deux femmes décidèrent de s’unir contre Manfred pour le faire échouer dans son pari stupide…

Résolument féministe et d’une grande modernité, Les cent nuits de Hero attire le lecteur comme un aimant. Construit comme une fable par Isabel Greenberg, le récit mélange avec une extrême habileté l’Histoire, le fantastique et la poésie. Malgré le propos sombre, l’autrice britannique apporte une infinie douceur à son album.

Isabel Greenberg oppose les ténèbres des idées rétrogrades de ces deux hommes aux lumières de l’éducation, de l’instruction et des lettres des deux femmes. Comme pour bien insister sur cette opposition, elle met en scène Jérome et Manfred, deux riches bourgeois tout droit sortis de cette Angleterre puritaine et victorienne du 19e siècle. En quelques pages, le lecteur découvre avec stupéfaction la vision ultra-conservatrice qu’ils ont du sexe opposé ; Cherry étant leur jouet. Mais telle Shéhérazade dans le conte des Mille et une nuit, cette femme à l’allure fragile se révélera plus ingénieuse et intelligente que le cerveau des deux hommes réunis.

Sa grande force, elle la puise aussi dans son amour pour sa domestique Hero, telle une héroïne des temps modernes. En effet, l’album est avant tout une très belle histoire d’amour entre deux femmes, qui font front contre la bêtise de certains hommes.

Nous sommes toujours subjugués par la partie graphique de Isabel Greenberg : charbonneuse, géométrique même dans les visages des personnages, ne s’embarrassant pas de décors superflus pour aller à l’essentiel : les rapports humains. Ses couleurs faites de grands aplats agrémentent des planches singulières et hypnotiques.

Article posté le mardi 16 janvier 2018 par Damien Canteau

Les cent nuits de Hero de Isabel Greenberg (Casterman) décrypté par Comixtirp
  • Les cent nuits de Hero
  • Autrice : Isabel Greenberg
  • Editeur : Casterman
  • Prix : 27€
  • Parution : 22 février 2017
  • ISBN : 9782203121959

Résumé de l’éditeur : Après les mythes universels, Isabel Greenberg revisite le grand récit fondateur : Les mille et une nuits.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir