Madgermanes

Notre avis : Madgermanes est un très beau portrait de Mozambicains arrachés à leur terre et envoyés en RDA dans les années 80. A travers 3 personnages fictifs, Birgit Weyhe met en en scène une histoire douloureuse encore pour les Allemands et méconnue en France.

Fuyant la misère du Mozambique, ex-colonie portugaise et indépendante depuis 1975, 20 000 Mozambicains se retrouvèrent en RDA (Allemagne est-allemande) déracinés mais surtout loin de l’eldorado présenté au départ. C’est ainsi que trois d’entre eux – José, Basilio et Anabella – arrivent dans ce pays inconnu pourtant « frère socialiste ».

Birgit Weyhe imagine leur destin – personnages fictifs qui sont le fruit d’un mélange de plusieurs témoignages – en RDA pendant plusieurs années. Placés dans des foyers collectifs, ils ne trouvent pourtant pas leur place, renvoyés systématiquement à leurs origines ou leur couleur.

Ainsi Madgermanes est donc un très bel album sur l’immigration non-choisie par les migrants, leur délicat quotidien – beaucoup repartiront rapidement au Mozambique mais considérés alors comme étrangers – spoliés, volés et ruinés. Les archives est-allemandes s’ouvrent avec leurs surprises, leurs parts d’ombres comme ces vies brisées, un pan méconnu de l’Histoire de l’Allemagne.

C’est souvent dur, c’est fort et poignant mais Madgermanes est un excellent roman graphique au dessin original et moderne.

Article posté le vendredi 02 juin 2017 par Damien Canteau

Madgermanes de Birgit Weyhe (Cambourakis) décrypté par Comixtip le site BD de référence
  • Madgermanes
  • Auteure : Birgit Weyhe
  • Éditer : Cambourakis
  • Prix : 24€
  • Parution : 05 avril  2017

Résumé de l’éditeur : Ce nouvel ouvrage de l’auteur de La Ronde et Kermesse au Paradis dévoile un pan méconnu de l’histoire de l’ex-RDA et du Mozambique. Suivant les trajectoires de 3 personnages fictifs, elle met en lumière le parcours de de ces 20.000 Mozambicains qui, au début des années 1980, ont été envoyés chez leurs « frères communistes » dans une RDA alors en quête de main-d’oeuvre. Leur situation, difficile, s’est rapidement dégradée à la chute du Mur de Berlin. Certains sont restés en Allemagne, d’autres sont retournés en Afrique, se retrouvant comme étrangers dans leurs terres dans les deux cas. Un témoignage sensible et éclairant qui met en perspective les questions des migrations, toujours plus d’actualité.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir