Mausart

Mausart, petite souris mélomane, joue à la place du grand Salieri qui compte bien qu’elle donne un récital à sa place. Thierry Joor et Gradimir Smudja imaginent cette belle fantaisie animalière jeunesse chez Delcourt.

A peine levé, Mausart se prépare pour une nouvelle journée. Il déjeune avec sa très grande famille. Vrai artiste musicien, la souris vit avec tous les siens dans le piano de Salieri, compositeur officiel de la Cour royale d’Autriche. Ce matin-là, personne dans la pièce, Mausart décide de jouer du piano en faisant moult acrobaties en virevoltant sur le clavier.

Sa musique traverse la rue et émerveille les passant dont le Roi et la Reine. Pensant que cela est le fait du génial Salieri, le souverain intime le compositeur de venir pour le lendemain à l’anniversaire de son épouse. Il est temps pour Ligo – l’assistant du musicien – pour attraper la souris…

Dargaud et Kiklyi avaient développé ce style de récit avec Musnet (souris qui habite chez Monet) et comme le concept semble excellent, nous pouvons penser que Delcourt s’y est engouffré. La série de l’auteur américain est néanmoins meilleure que Mausart. Loin du monde de la peinture, le récit de Thierry Joor se déroule dans l’univers de la musique au XVIIIe siècle. Mausart (maus = souris) est plus doué que le grand Salieri apparemment et doit jouer du piano à la place du maître.

Aventures sympathiques, Mausart est idéal pour les jeunes lecteurs. En choisissant un monde anthropomorphique, le scénariste – dont c’est la première bande dessinée –  sait qu’il touchera un large public.

Relations aux Arts et jeux de pouvoirs culturels à la Cour sont au cœur de ce bon one-shot. Le lecteur découvre aussi l’antagonisme entre Mozart et Salieri.

Nous sommes avant tout émerveillé par la partie graphique de Gradimir Smudja qui allège son dessin pour le rendre plus lisible envers le jeune lectorat. Il reste néanmoins un trait somptueux et chaleureux, fait de textures formidables. Les costumes sont magnifiques et les animaux ont des émotions visibles sur leurs visages. Le bestiaire est fabuleux !

Article posté le vendredi 19 octobre 2018 par Damien Canteau

Mausart de Thierry Joor et Gradimir Smudja (Delcourt)
  • Mausart
  • Scénariste : Thierry Joor
  • Dessinateur : Gradimir Smudja
  • Editeur : Delcourt
  • Prix : 14.50€
  • Parution : 26 septembre 2018
  • IBAN : 9782344023839

Résumé de l’éditeur : Mausart vit à l’intérieur du piano du musicien officiel de la cour, un loup nommé Salieri. Profitant de l’absence de ce dernier, la petite joue de l’instrument. Le couple royal entend la mélodie et le roi demande à Salieri de rejouer le même air pour l’anniversaire de la reine. Pour sauver les apparences, ce dernier doit contraindre Mausart à le remplacer en cachette.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir