Morocco Jazz

Notre avis : Julie Ricossé imagine une très belle histoire d’amitié au temps des troubles pour l’indépendance du Maroc dans Morocco Jazz, un très bel album Vents d’Ouest.

Paris 1996. Louise, maintenant très âgée, perd souvent ses repères. Sa mémoire lui joue des tours et c’est Henri, son chat, qui en fait les frais. Malgré l’aide de son fils, ce n’est pas toujours très simple.

Un jour, elle reçoit un mystérieux paquet en provenance du Maroc. Les souvenirs refont alors surface. Dans les années 50, elle habitait à Casablanca…

Chanteuse de jazz, elle faisait tourner toutes les têtes des hommes et plus précisément celle d’Henri, un militaire. Dans un moment nocturne de confidence, Camille sa meilleure amie la persuade de voler quelques objets aux riches français expatriés. Avec Sibyl, elles allaient devenir de vraies cambrioleuses alors que les tentions avec les indépendantistes se faisaient très pressentes sur les colons…

Découverte avec les albums Le mystère de la crue cruelle (avec Grégoire Kocjan, L’atelier du Poisson soluble) ou le magnifique Prospero (avec Jean-Blaise Djian et Olivier Legrand, Glénat), Julie Ricossé se lance seule dans l’aventure de la bande dessinée. Pour son premier album complet, elle dévoile une très belle histoire d’amitié entre trois femmes pendant la période trouble de la Décolonisation du Maroc.

Insouciantes et heureuses de vivre dans ce pays qu’elles aimaient tant, Louise, Camille et Sibyl, sont trois amies inséparables. Si la première est chanteuse très belle et talentueuse, la deuxième aime pendre des risques en volant et dont le père l’inscrit de force à l’université en métropole, tandis que la dernière est enceinte d’un avocat marocain dont le frère est en lutte armée contre les colons.

Tout en délicatesse malgré la toile de fond historique sombre et sanglante, Julie Ricossé réussit son pari : imaginer un récit avec des personnages optimistes qui tranche avec la multiplicité des attentats. De plus, elle réalise de magnifiques planches à l’aquarelle.

Article posté le vendredi 07 avril 2017 par Damien Canteau

Morocco jazz de Julie Ricossé (Vents d'ouest) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Morocco Jazz
  • Auteure : Julie Ricossé
  • Editeur : Vents d’Ouest, hors-collection
  • Prix : 19.50€
  • Parution : 22 mars 2017

Résumé de l’éditeur : La fin de l’insouciance. Paris, 1996. Louise, une vieille dame, voit son passé ressurgir lorsqu’elle reçoit un colis en provenance du Maroc. Elle se rappelle : Casablanca, 1954… À l’époque, elle était chanteuse de jazz, et faisait tourner la tête des hommes. À l’époque, c’était tous les soirs les 400 coups avec ses copines Camille et Sibyl. Bien sûr, tout n’était pas rose au Maroc. Les tensions entre le pouvoir français et les indépendantistes étant au plus haut, le pays était la proie d’attentats chaque jour. Mais qu’importe… elles étaient jeunes. Elles étaient belles. Leur amitié leur semblait plus forte que tout. Julie Ricossé nous replonge dans le contexte turbulent du Maroc à l’orée de son indépendance à travers une émouvante histoire d’amitié. Un roman graphique tendre et sensible.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir