Nas poids plume #2

Notre avis : Deuxième volume de Nas poids plume, la belle série jeunesse signée Ismaël Meziane aux éditions Glénat.

Dans le premier volet de cette saga, le lecteur faisait connaissance avec Nassi, surnommé Nas, petit garçon vivant dans un quartier populaire avec ses parents. Sa mère venait d’obtenir un nouveau travail de secrétaire. Pourtant très fière, elle devait alors subir les avances masquées de son patron. De son côté, son fils était tous les jours embêté par les plus grands de l’école. Alors qu’un jour, il revenait de l’école avec un oeil au beurre noir, le grand-père de Moussa, son ami, décida de l’emmener avec lui à la salle de boxe…

Dans ce deuxième tome, lors du Festival des associations culturelles et sportives de la ville, Nas doit combattre contre Sofiane, celui qui prenait un malin plaisir à l’embêter à l’école. Après la démonstration, le petit garçon est déçu et décide de redoubler d’efforts à l’entrainement. Il faut dire que son adversaire d’hier est devenu un ami aujourd’hui et il l’admire, lui qui aide sa tante tous les jours au marché…

Cette petite série qui ne paye pas de mine est d’une belle intelligence et sympathique. Le récit de Ismaël Méziane regorge d’inventivités : la différence physique, le dépassement de soi, l’amitié, l’amour ou l’entraide; tant de valeurs idéales à véhiculer aux plus petits. En choisissant un quartier populaire, l’auteur diplômé de l’Institut Saint-Luc de Liège plonge le lecteur dans un endroit unique, joyeux mais aux conditions sociales délicates. Ce très beau mélange culturel et social est merveilleusement porté par la famille même de Nassi : des grands-parents d’Afrique du Nord et une mère française. Le multiculturalisme n’en déplaise à certains fonctionne encore en France, heureusement ! Son petit héros attachant ne cesse de vouloir changer. D’ailleurs, les épreuves et ses rencontres – tels une belle quête initiatique – le feront grandir. Ismaël Méziane apporte donc un soin particulier à la psychologie de ses personnages mais aussi au contexte de son album.

Le deuxième volume est dans la même veine que le précédent, récompensé par le Prix des Ecoles pendant le Festival d’Angoulême 2015. Le trait simple et aérien de Ismaël Méziane lui permet de composer de belles planches d’un grande vivacité.

Article posté le samedi 30 avril 2016 par Damien Canteau

Deuxième beau volume de Nas la série jeunesse de Ismaël Méziane, décrypté par Comixtrip le site bd de référence
  • Nas poids plume, tome 2 : Demain, c’est loin
  • Auteur : Ismaël Méziane
  • Editeur : Glénat, collection Tchô
  • Prix : 9.99€
  • Parution : 27 avril 2016

Résumé de l’éditeur : Nas s’apprête à livrer son premier combat de démonstration. Et son adversaire n’est autre que… Sofiane, le grand qui l’embêtait tout le temps à l’école ! Mais depuis qu’il s’est inscrit lui-aussi au club et qu’ils ont découvert que leurs mamans étaient collègues de travail, ils sont devenus copains. Le combat se fera donc dans le respect de chacun et l’amour du sport. Et une saine rivalité s’instaure entre eux. Qui sera le meilleur ?

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir