Notre Amérique, premier mouvement

Notre avis : Après Notre mère la guerre, Kris et Maël dévoilent le premier opus de leur nouvelle fresque historique, Notre Amérique, un album Futuropolis.

12 novembre 1918, le jour d’après. Dans la cour d’une caserne se tient debout Max Brunner, perdant de la guerre et grand humilié : il est Alsacien. Il doit partir vers Paris à pied. Il croise alors Julien, soldat français dans un véhicule d’état-major de l’armée française, lui aussi en route vers la capitale. Il le prend alors à son bord.

Les deux jeunes hommes arrivent à Paris et l’Alsacien présente ses amis anarchistes au Français. A la fin de la soirée, ce dernier ramène chez lui une jeune femme. Le lendemain matin, Max le réveille en fanfare et lui propose de le suivre à Rouen où l’attendent ses amis. Ils vont s’emparer du Libertad, un vieux cargo et vont en délivrer l’équipage…

L’ambiance de la fin de guerre, la volonté de révolution dans une Allemagne défaite et l’amitié entre deux hommes sont au cœur de Notre Amérique, une belle fresque historique imaginée par Kris. Prévue en 4 volumes, cette série met avant tout en lumière deux hommes, anti-héros, soldats des deux camps qui vont se lier d’amitié. Ce « premier mouvement » expose avant tout l’intrigue. Le scénariste ne révélant que partiellement le but de Max, à savoir aider la Révolution embryonnaire outre-Rhin. D’ailleurs, cette série n’est pas la suite de Notre mère la guerre mais plutôt un prolongement.

Le voyage vers l’Amérique centrale – le Mexique – n’est pas encore vraiment exploité. Le trajet permet aux hommes de découvrir des armes et des munitions sous le charbon à fond de cales qui leur servira pour le futur.

La partie graphique est le gros point fort de Quitter l’hiver, le scénario ayant trop de zones d’ombre pour nous accrocher, même si l’on sent que les rebondissements sont à venir. Maël nous enchante par ses magnifiques planches à l’aquarelle. Les décors sur les quais, à l’intérieur du cargo mais surtout des espaces mexicains sont somptueux.

Article posté le samedi 29 octobre 2016 par Damien Canteau

Notre Amérique de Kris et Maël (Futuropolis) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Notre Amérique, premier mouvement : Quitter l’hiver
  • Scénariste : Kris
  • Dessinateur : Maël
  • Editeur : Futuropolis
  • Prix : 16€
  • Sortie : 13 octobre 2016

Résumé de l’éditeur : 12 novembre 1918. Premier jour de paix. Dans la morne cour d’une caserne, Max Brunner, alsacien, soldat défait, lève un poing rageur tandis que le drapeau allemand est abaissé. Julien Varin, soldat vainqueur, le regarde, intrigué. C’est peut-être bien ce jour-là, sur les cendres de l’Europe, qu’est apparue à Max et Julien, l’un avec l’autre, l’un malgré l’autre, l’idée même d’un monde nouveau. Tout s’enchaîne très vite. Paris d’abord, où Max présente à Julien ses amis anarchistes. Le port de Rouen ensuite, où Max et ses camarades s’emparent du Libertad, un vieux cargo rouillé retenu par la Marine française, et libèrent l’équipage. Et tandis que le commandant donne ses ordres pour quitter Rouen et gagner la haute mer dans la plus grande discrétion, Max entraîne Julien dans les entrailles du navire. Ouvrant l’une des cales, Julien découvre, enfouies sous le charbon, des centaines de caisses remplies d’armes et de munitions. « Pour aider la révolution qui se propage en Allemagne, ça fera l’affaire. Cap sur Hambourg ! », rigole Max. L’Allemagne, vraiment ? Tapie dans un recoin, une ombre guette les deux hommes… Une ombre qui corps et âme se dévouera à leur faire découvrir la lumière. Et, enfin, quitter l’hiver…

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée). Il est le rédacteur en chef du site Comixtrip.

En savoir