Petit Poilu #18

Notre avis : Petit Poilu est l’une des plus belles séries jeunesse du catalogue Dupuis. Ciblée pour les primo-lecteurs puisque l’histoire est muette et ce héros est idéal pour faire passer de nombreux messages et transmettre de belles valeurs.

Pour ce 18e volume, Superpoilu, le personnage recouvert de poils et au gros nez rouge comme d’habitude embrasse sa maman et part pour l’école. Mais il se retrouve rapidement en face d’un mur de briques rouges. Content de sa trouvaille, il court et les formes géométriques s’effondrent. Il chute et se retrouve nez-à-nez avec Superarnak, un héros narcissique et imbu de lui-même. Ce gros costaud ne se déplace même pas pour secourir un petit chat apeuré en haut d’une colonne. C’est notre petit héros qui s’y colle alors…

Le récit de Céline Fraipont est comme d’habitude fort, sensible, touchant et d’une belle maîtrise narrative. Dans Superpoilu, elle met en lumière des questions que peuvent se poser tous les enfants : les apparences trompeuses, l’imposture, la force physique, les différence, la peur, l’accomplissement de soi-même ou l’intelligence et la ruse face à la montagne de muscle. Le tout sans jamais donner de leçons, juste dans la compassion et un grand éclat de rire.

Le dessin de Pierre Bailly est comme à son habitude très maîtrisé, agréable à l’oeil. Le talentueux auteur met en valeur ses cadrages cinématographiques qui lui permettent de livrer de très belles planches.

Article posté le mardi 17 novembre 2015 par Damien Canteau

  • Petit Poilu, tome 18 : Superpoilu
  • Scénariste : Céline Fraipont
  • Dessinateur : Pierre Bailly
  • Editeur: Dupuis
  • Prix: 9.50€
  • Sortie: 13 novembre 2015

Résumé de l’éditeur : Place à l’action ! Dans « Superpoilu », Petit Poilu fait une plongée dans le monde cubique et bariolé d’un incroyable héros, Superarnak. Il est si grand, si fort, si musclé, notre jeune protagoniste est fasciné !

Mais tout n’est pas si simple, et les apparences peuvent être trompeuses. L’incroyable héros semble davantage préoccupé par son image que par les problèmes à régler dans son univers acidulé… Le finaud Petit Poilu ne tardera pas à relever la supercherie. Superarnak, fabriqué de toutes pièces, n’est autre que le petit Pierrot, un garçon rondouillard et timide…

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir