Saint-Barthélemy, tome 1 : Sauveterre

Notre avis : Après La croix de Cazenac (Dargaud), Pierre Boisserie et Eric Stalner poursuivent leur travaux communs avec un nouveau titre historique, Saint-Barthélemy aux éditions Les Arènes.

Sauveterre, 1562. Clément et Elie, les enfants du Baron de Sauveterre s’amusent à se battre contre l’avis de leur père, un huguenot. Rapidement, le combat est interrompu pour la gouvernante du château qui interpelle son maître : des villageois protestants se sont faits assassinés par des papistes !

Faisant le serment qu’il les tuerait jusqu’au dernier, le vieil homme part à leur recherche, laissant le château sans protection. C’était une ruse des catholiques romains qui ont égorgé la gouvernante et enlevé Elie et Loïse, sa petite sœur.

Dix années ont passé, Elie – qui a juré de retrouver son frère et sa sœur – s’est engagé dans les rangs du prince de Condé, huguenot. Alors qu’il a participé à de nombreuses batailles entre huguenots et papistes, le jeune homme peut enfin jouir d’un calme relatif avec la paix signée entre les deux parties après la victoire d’Arnay-le-Duc par les hommes de Coligny.

Deux jours avant le massacre de la Saint-Barthélemy, Elie et son père font le voyage à Paris pour célébrer le mariage de Henri IV, le protestant, et Marguerite de Valois, la catholique Reine Margot. Charles IX, très diminué physiquement par ses saignements et mentalement, manipulé par sa mère, la régente Catherine de Médicis, ordonne le début des massacres…

Faisant un écho à l’actualité (le terrorisme des gens de Daesch au nom de Dieu), ce Saint-Barthélemy est agréable à la lecture. Plutôt bien documenté et sans trop d’erreurs historiques (voir le dossier adossé à l’album signé Olivier Poncet) – ça change des récits historiques vus ces dernières années – l’histoire de Pierre Boisserie se lit bien. Ce premier volume est bien plus qu’une mise en place et l’intelligence du récit réside dans sa personnalisation : il met en scène des nobles provinciaux fictifs pour raconter la grande Histoire. Il ne faut pas longtemps pour que Elie et son père croisent de vrais personnages historiques et que le lecteur soit plongé dans les massacres de la Saint-Barthélémy. Pendant ces nuits de colère, les morts se cumulent, le sang gicle à toutes les pages, le tout au nom de Dieu. Ces actes gratuits et ces corps qui jonchent le sol ne peuvent néanmoins pas faire dévier Elie dans sa recherche de Loïse et Clément. Leur sort – alors que le scénariste parsème l’histoire de quelques éléments – sera plus visible dans les tomes suivants.

Les complots de Cour, les alliances, le cynisme des uns et des autres et le fanatisme sont plutôt bien mis en valeur dans ce album. Du côté graphique, Eric Stalner – accompagné aux couleurs par Florence Fantini – rend une belle copie malgré quelques erreurs déjà entrevues dans ses précédentes séries (des postures trop figées et des visages qui parfois changent d’une case à l’autre, notamment la gouvernante). Les décors, les panoramas et les vêtements sont quant à eux d’une grande richesse. Son découpage est d’une redoutable efficacité.

Saint-Barthélemy : Un bon début de saga. A recommander pour les amateurs de récits historiques. Pour prolonger cette période, Comixtrip vous conseille la lecture de l’excellent Charly 9 de Richard Guérineau (Delcourt) basé sur le formidable roman de Jean Teulé.

Article posté le mercredi 17 août 2016 par Damien Canteau

Saint-Barthélemy de Pierre Boisserie et Eric Stalner aux éditions Les Arènes, décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Saint-Barthélemy, tome 1 : Sauveterre
  • Scénariste : Pierre Boisserie
  • Dessinateur : Eric Stalner
  • Éditeur : Les Arènes
  • Prix : 15€
  • Parution : 24 août 2016

Résumé de l’éditeur : En 1562, Élie de Sauveterre, un jeune protestant, rejoint l’armée du prince de Condé pour retrouver son frère et sa sœur enlevés par les papistes. Des premières escarmouches au déchaînement ultime de la Saint-Barthélemy, emporté comme les autres par cette vague de violence frénétique, il sera bien malgré lui le héros de cette histoire-là.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir