Sous la maison

Un peu solitaire, Daisy parcourt un monde coloré et chaleureux en entrant dans sa machine à laver. Pourtant, il va se détraquer lorsqu’elle va y faire entrer des copines de lycée. Jesse Jacobs imagine Sous la maison, un formidable album fantastique chez Tanibis.

A chaque fois qu’elle pénètre dans le tambour de la machine à laver dans le sous-sol de sa maison, Daisy est projetée dans un monde parallèle coloré où des créatures fantastiques l’accueillent avec bienveillance. Plutôt timide et sans véritable amie, la jeune lycéenne invite Jeanne-Claude à découvrir cet univers merveilleux. Elle pense ainsi qu’elles seront plus proches.

Alors qu’elle avait fait promettre à sa copine de ne rien révéler de leur secret, Daisy est coincée par deux autres filles qui ont appris la vérité. Elle accepte de les faire pénétrer dans ce monde fantaisie mais les averti qu’il faut que leurs intentions soient pures…

Après Et tu connaîtras l’univers et les dieux & Safari lune miel, les éditions Tanibis publient un troisième album de Jesse Jacobs, Sous la maison. Comme pour la précédente histoire qui nous avait vraiment accrochée, celle-ci fait le même effet. L’auteur canadien de 37 ans nous charme et nous envoute avec Sous la maison.

Il imagine un lieu paradisiaque où seuls les êtres purs peuvent pénétrer. Coloré, psychédélique, géométrique et empli de courbes, cet univers hypnotise Daisy, ses amies et le lecteur. Entre dessins très 70’s, culture indienne ou amérindienne, Jesse Jacobs dévoile de sublimes planches. Ce jardin d’Eden arc-en-ciel est contrebalancé par un univers en monochromie (noir et blanc) qui représente le réel. Les idées noires et solitaires de Daisy dans la vraie vie est éclatant et joyeux dans la machine à laver. Ainsi Sous la maison parle aussi de solitude, d’adolescence et d’un « ailleurs meilleur » qui réconforte et protège.

On peut aussi voir dans Sous la maison un message écologiste. Ce lieu pur avec des créatures chatoyantes est mis à mal et détruit par les Hommes. Comme si l’on devait faire attention aux lieux préservés.

Cette histoire a été récompensée par le Doug Wright du meilleur album au Canada et nommé aux Eisner Awards cette année.

Article posté le lundi 08 octobre 2018 par Damien Canteau

Sous la maison de Jesse Jacobs (Tanibis)
  • Sous la maison
  • Auteur : Jesse Jacobs
  • Editeur : Tanibis
  • Prix : 18€
  • Parution : 19 septembre 2018
  • IBAN : 9782848410456

Résumé de l’éditeur : La voie de l’éveil intérieur est longue et délicate. Sauf si l’on trouve un raccourci dans son sous-sol, via une machine à laver magique… C’est ce qui arrive à Daisy, une jeune adolescente nouvellement arrivée dans son lycée et qui a du mal à se faire des amis. Une dimension supérieure, pleine de vibrations étranges et de sensations bizarres, habituellement cachée et uniquement accessible aux esprits éclairés, devient son terrain de jeux sacré. Mais la pureté et l’innocence n’ayant qu’un temps, ce jardin d’Eden sera rapidement envahi et profané par d’autres, moins sensibles à sa fragilité. En 96 pages, Jesse Jacobs nous raconte cette fable new age de paradis perdu et d’enfants plus tout à fait innocents avec un dessin faussement naïf et une approche détonante des couleurs, opposant la monochromie de la réalité suburbaine subie par les personnages à la palette acidulée du monde artificiel dans lequel ils se réfugient. Comme dans ses autres ouvrages publiés chez Tanibis, les pages purement narratives sont entrecoupées de séquences fantasmagoriques dans lesquelles Jacobs, mêlant régularité géométrique et imagination psychédélique, donne à voir les créatures et les sensations indicibles qui peuplent cet espace secret. Sous la maison, initialement publié au Canada par Koyama Press, est le troisième roman graphique de Jesse Jacobs.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir