Spray

Spray, tagueur des bas fonds de Montréal, vit toujours à 100 à l’heure. Cédric Loth dévoile sa vie dans un album singulier et fort aux éditions Mosquito.

Sortie d’un drivin’ciné, une voiture est percutée par un chauffard. A son bord, un père et son fils, Buddy. Le premier meurt, le second est éjecté des dizaines de mètres plus loin.

Sonné et amnésique, il décide de faire du stop. Un chauffeur de camion transportant des porcs le prend au passage. Il lui conseille une adresse : celle d’un club de strip-tease où travaille Blanche-Neige. Mais avant d’y arriver, il est coursé par des skineads néo-nazis.

Chez Blanche-Neige, il découvre une famille aimante. Il commence alors à exercer ses talents de dessinateur, de tatoueur et de graffeur. Il devient alors Spray

Le monde du 9e art avait perdu de vue Cédric Loth. En effet depuis les années 1980, il avait travaillé pour des agences publicitaires. Pages dans Métal Hurlant et un seul album Atlantic City, il avait mis de côté son premier amour pour la bande dessinée. Après plus de trente ans, voici donc son deuxième récit dessiné.

Le lecteur est d’abord bluffé par un trait fort, singulier et original ! Son dessin est nerveux et d’une réelle force graphique. Ses couleurs aquarellées sont aussi très belles. Il rappellera aux amateurs des bandes dessinées 80-90, les histoires que l’on pouvait lire dans Métal Hurlant. Il distille une ambiance sombre des bas-fonds montréalais remarquables. Les Skins qui pourchassent toute sa vie Spray qui les défient, le bar à prostituées ou les usines désaffectées participent de cette atmosphère glauque à souhait.

Reste l’histoire, un peu confuse, délicate parfois à suivre. Dommage parce que les propos sont subtils et mettent le doigt sur des thématiques contemporaines fortes.

Article posté le samedi 28 décembre 2019 par Damien Canteau

Spray de Cédric Loth (Mosquito)
  • Spray
  • Auteur : Cédric Loth
  • Editeur : Mosquito
  • Prix : 20€
  • Parution : octobre 2019
  • IBAN : 9782352835226

Résumé de l’éditeur : Spray est un tagueur fou qui vit à Montréal dans le pont Jacques Cartier depuis que des bikers nazis ont décidé de lui faire la peau. Entre les cochons en liberté et les strip-teaseuses sa vie est décidément compliquée… L’auteur canadien s’était fait connaître pour ses publications dans Métal Hurlant.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir