The Mighty Millborough – Les choses de la vie

Attention : petit joyau ! Les éditions 6 pieds sous terre dévoilent The Mighty Millborough – Les choses de la vie, un album de strips signé Christoph Mueller. Surprenant !

Après The Mighty Millborough – Les contes d’un homme de goût publié en 2013 en langue française, voici le deuxième opus autour de Millington F. Millborough et son intelligence qui dépasse la moyenne.

Cet homme entre deux âges est un personnage mystérieux et surprenant. Chapeau visé sur la tête, cigare au bec et répartie de feu, il a tout d’un dandy un peu hautain. Pourtant, il est loin de l’être et semble moins flamboyant qu’il ne le laisse paraître. Habitant d’un vieux manoir de Sassafras County, il est désespérément seul. A qui Millborough peut-il raconter sa vie ? Lui qui a mille histoires à conter. Le seul qui parfois s’inquiète de sa santé mentale, c’est Sniggleston, le vieux fermier à l’accent à couper au couteau, qui n’hésite pas à lui asséner un : « Vous êtes impayable, Millborough ».

Tel un vieil homme un peu ermite mais bien apprêté, il fait glisser son existence sur des notes de songes et de rêves où son imaginaire joue à mille à l’heure. Il s’interroge, interroge les choses autour de lui, philosophe et manipule les mots comme personne.

Pourtant, tout au long de 128 pages, le lecteur à une impression : Millborough semble attendre quelque chose, quelqu’un qui pourrait le sauver de cet ennui mélancolique.

Jeune dessinateur allemand, Christoph Mueller est un vrai passionné de la culture américaine. Cela se ressent à 100 % dans The Mighty Millborough – Les choses de la vie. Il joue avec les codes du strips à l’ancienne. Son trait qui semblerait désuet ne l’est pourtant pas. Il y a du George Herriman, du Winsor McCay, du Robert Crumb et du Bill Waterson dans ses petites saynètes de trois vignettes. L’art de la chute et de la surprise, l’auteur allemand la possède bien. Cet affichiste pour de nombreux groupes de country et de blues, met de lui dans son personnage fétiche, tel un alter ego de papier.

Chris Ware (Jimmy Corrigan, Building stories) et Robert Crumb (Fritz the cat, Mr Natural) ne s’y trompent pas. Ils encensent l’art de Christoph Mueller. Et ils ont plus que raison. C’est fort et c’est beau ! Les silences et les décors visibles ou non sont autant de mise en scène qui plaisent dans cet album. D’ailleurs, le journal de Spirou offre aussi un écrin pour les strips de Millborough. Les éditions 6 pieds sous terre ont énormément soigné cette publication : grand format à l’italienne, dos toilé et papier de belle qualité.

The Mighty Millborough – Les choses de la vie : « Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! Suspendez votre cours : Laissez-nous savourer les rapides délices, Des plus beaux de nos jours ! » a dit Lamartine. Voilà un bel adage que l’on peut aussi donné pour ce beau recueil.

Article posté le samedi 16 novembre 2019 par Damien Canteau

The Mighty Millborough - Les choses de la vie de Christoph Mueller (6 pieds sous terre)
  • The Mighty Millborough – Les choses de la vie
  • Auteur : Christoph Mueller
  • Editeur : 6 pieds sous terre
  • Prix : 30€
  • Parution : 07 novembre 2019
  • IBAN : 9782352121527

Résumé de l’éditeur : Ici-bas, à Sassafras County, les choses suivent sereinement leur cours. Dans les hautes branches, les cardinaux rouges chantent, la salsepareille fleurit en bouquets épineux et parfumés, et le rapide pour Green Valley arrive toujours à l’heure. Souhaitant profiter de l’allégresse ambiante, Millborough coiffe son chapeau, corrige dans le miroir l’angle du noeud papillon à sa chemise, sort de la maison et, d’un pas décidé, entreprend l’ascension de la Grande Question Existentielle. Déambulation bucolique dans un Midwest idéalisé, aux graphismes post-Crumbiens étincelants, Les choses de la vie marque le lecteur tant par son acuité aux questions existentielles que par son humour un brin désespéré. Christoph Mueller joue également la carte expérimentale, usant du format «strip» tout en longueur pour questionner les possibilités du langage de la bande dessinée, use d’anamorphoses, de séquences muettes, de plans multiples et aventureux et d’ellipses inter-strips pour créer un rythme en accord avec l’ambiance du récit. Un exercice à la fois brillant et passionnant.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir