Unkungfu

Notre avis : Complétement fou et décalé, Unkungfu narre les aventures d’un groupe de personnes qui veulent produire un film de kung-fu signé Daniel Selig et édité par Flblb.

Maurice a un rêve : tourner le premier film d’arts martiaux européen. Facile à dire, pas facile à faire à Paris dans les années 30. Il est accompagné dans son projet par Kazimir – un polonais aux mœurs étonnantes et aux méthodes expéditives – Wei, le rôle titre, Diego et Andrea ingénieurs-figurants réfugiés espagnols.

Pour financer son film, il fait du chantage au maire de Paris en personne. Sa fille adorée fricote avec une petite frappe proche des milieux d’extrême-droite. Avec forces photos, il réussit son entreprise : de l’argent, des fourgons de police et bateaux-mouches. Plus fort encore, il convainc la jeune femme de tenir le rôle principal féminin de son long métrage…

Vous allez être surpris par Unkungfu. Il faut noter que le récit de Daniel Selig par un peu dans tous les sens, semble complétement fou et multiplie les hommages au cinéma (Fritz Lang, Bruce Lee, Méliès et même Charlie Chaplin). Ses personnages sont border-line, un peu fous mais très attachants. Entre un réalisateur prêt à tout pour réussir, son homme de main limite et un acteur qui se prend vraiment pour un Japonais.

Il met en lumière un autre vision du kung-fu, le Unkungfu, le non kung-fu. Un maître d’arts martiaux doit d’ailleurs faire désapprendre à Wei car il est trop fort et que sa fougue met à mal tout le monde.

L’humour est au rendez-vous et Daniel Selig, en choisissant les années 30, peut aussi fustiger la montée des intégrismes et des régimes dictatoriaux des années 20 à 40. Il en joue avec des réfugiés politiques, beau parallèle avec la situation actuelle.

Le trait en noir et blanc de l’auteur de Le Héron est d’une belle efficacité. Son dessin est composé de traits simples.

Article posté le vendredi 30 décembre 2016 par Damien Canteau

Unkungfu de Daniel Selig (Flblb) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Unkungfu
  • Auteur : Daniel Selig
  • Éditeur : Flblb
  • Prix : 20€
  • Parution : 03 novembre 2016

Résumé de l’éditeur : Fin des années trente. Paris accueille des immigrés du monde entier persécutés dans leur pays d’origine. Suite à sa rencontre avec un jeune Chinois, Maurice, réalisateur de films très indépendants, se met en tête de lancer le film de kung-fu en France. Pour financer son prochain long-métrage,il arnaque le maire de Paris en personne ainsi qu’un banquier libidineux. Mais le tournage est un désastre, l’acteur principal boit comme un trou, la tour Eiffel part en sucette et les mécènes se vengent. La Nouvelle Vague est encore loin, très loin.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir