Woody Guthrie

Notre avis : Passés maîtres des biographies de musiciens, Franz Duchazeau (BlackFace Banjo ou Le rêve de Meteor Slim, chez Sarbacane) ou encore Michel Pirus et Jean-Michel Dupont (Love in vain, Glénat), il est délicat de faire mieux dans le monde de la bande dessinée. Pourtant, Nick Hayes réussit son pari de conter le destin original de Woody Guthrie, auteur-compositeur-interprète américain des années 30. Pour décliner sa vie, l’auteur propose un imposant roman graphique de 272 pages; de son adolescence dans une famille très pauvre passée à Dust Bowl jusqu’à son arrivée à New-York. Le lecteur suit son long périple vers la gloire mais l’album ne met en scène que le jeune homme avant cette période faste; l’homme avant la star dans les années 60.

Ce parcours chaotique et sinueux est plutôt bien écrit, parfois avec quelques longueurs qui peuvent perdre le lecteur. La très belle partie graphique en bichromie noire et marron est elle extrêmement aboutie. Le format à l’italienne se prête idéalement aux cases en longueur et en panorama de Nick Yates.

Article posté le jeudi 05 novembre 2015 par Damien Canteau

  • Woody Guthrie et les Dust Bowl Ballads
  • Auteur : Nick Hayes
  • Editeur: Marabout, collection Marabulles
  • Prix: 25€
  • Parution: 10 octobre 2015

Résumé de l’éditeur : Icône du mouvement folk des années 1960, Woody Guthrie est né en 1912 en Oklahoma. C’est une figure emblématique de la musique populaire américaine. Après une enfance marquée par d’innombrables tragédies, Woody doit, dès l’adolescence, vivre de ses talents de musicien, en jouant dans la rue. Chassé par la misère, il s’installe en Californie au début des années 30 où il acquiert son statut de chanteur contestataire en s’opposant aux milices des entreprises fruitières de l’État.
Sa réputation d’agitateur lui vaut nombre de démêlés avec la police et la justice. Dans cet esprit, il compose une ballade en l’honneur de Tom Joad, le héros des raisins de la colère de John Steinbeck dont il partage les combats. Dust Bowl Ballads, enregistré à New York en 1940 est son plus célèbre album. A cette époque, il emménage à New York où il s’impose comme le plus fameux « Protest Singer »de Greenwich Village.
Il décède le 3 octobre 1967, vaincu par la maladie de Huntington. Son folklore protestataire a exercé une influence majeure sur des artistes comme Bob Dylan, Joan Baez ou Bruce Springsteen.
Ce magnifique album est une biographie romancée de la vie de Woody Guthrie, un homme engagé, un poète, mais surtout le plus grand songwriter de tous les temps.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir